Deux livres, pour des appels à notre humanité commune en Méditerranée

L’exil, du dedans

Deux livres, pour des appels à notre humanité commune en Méditerranée - Zibeline

Chez Actes Sud, pour soutenir le retour en mer de SOS Méditerranée et aider à financer les jours en mer de l’Ocean Viking, 16 auteurs ont écrit, gratuitement, des textes bouleversants. Tous très différents, ils disent que le monde ne peut rester plus longtemps aveugle. À l’impossibilité de vivre dans certains pays, au désir si légitime d’échapper qu’exprime Leïla Slimani, répondent le sentiment insondable de l’exil (Mahmoud Tawfik), le rejet des européens (Aminata Aidara), la guerre comme un cauchemar persistant, et les Noirs qui se cachent dans les caves alors que les algériens, au-dessus d’eux, revendiquent une liberté qui ne les inclut pas (Samir Toumi). Plus encore qu’un appel au don, ces textes rassemblés, dans leurs différences et leur complémentarité, sont un appel à notre humanité commune.

Paru chez Sabine Wespieser, le roman de Louis-Philippe Dalembert s’attache au sort des femmes migrantes. L’écrivain haïtien pose un regard empathique et intime sur les souffrances et les dignités des femmes africaines. Ses trois personnages, issues de milieux, d’histoires, de pays différents, s’affrontent à des murs infranchissables qui leur faut pourtant franchir ; celui du camp, avant l’embarquement, où elles sont maltraitées ; celui de la cale du chalutier, qui rappelle l’esclavage ; celui du débarquement à Lampedusa. Et d’autres encore : chacune raconte l’histoire qui l’a menée là. Le roman, par la vraisemblance documentée de ses fictions, la force de sa langue et sa construction en 3 parties qui se répondent, chacune en miroir de l’autre, est remarquable de force littéraire, philosophique, poétique et humaine.

Agnès Freschel
Octobre 2019

Méditerranée amères frontières, ouvrage collectif
Actes Sud, 15 €

Mur méditerranée, Louis-Philippe Dalembert
Sabine Wespieser, 22 €

Photo : -c- DR