Ceux qui restent, 1er ouvrage du photographe William Guidarini

L’Europe en nocturneLu par Zibeline

Ceux qui restent, 1er ouvrage du photographe William Guidarini - Zibeline

C’est le premier livre de William Guidarini, photographe, fondateur d’un lieu dédié à la photographie à Marseille, Le Garage Photographie. Alors que ses activités sont tournées essentiellement vers la pratique, la formation et la diffusion de la photographie (Didier Ben Loulou, Klavdij Sluban), le formateur a passé désormais le pas pour assumer son travail d’auteur. L’ouvrage se présente dans un format presque carré, rappelant un carnet de voyage, tout en noir et blanc. Ce sont un peu plus de quarante clichés qui se succèdent sans commentaires, ni repères géographiques ou temporels. De ses voyages en Europe de l’ouest entre 2008 et 2013, William Guidarini retient des villes et de leurs marges des ambiances obscures où la présence humaine se fait discrète sinon de solitude ou absente. Les cadrages serrés sont mis en valeur par l’impression des noirs intenses qui retiennent les quelques points de lumière encore possibles. Le photographe marche sur les traces de la veine humaniste, sociale aussi mais empreinte d’expressionnisme contenu voire de poésie un peu triste. L’ensemble est accompagné d’un texte de Laura Serani traduit en anglais. Un tirage de tête est édité, comprenant le livre, signé et numéroté lui aussi accompagné d’un tirage sur papier Hahnemühle reprenant l’image de couverture (80 €).

CLAUDE LORIN
Mars 2016

Ceux qui restent
William Guidarini
Arnaud Bizalion Éditeur, 25 €