Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

La fraternité des mondes au théâtre Nono

L’esprit de Lily !

La fraternité des mondes au théâtre Nono - Zibeline

Le 2 décembre, l’équipe du Théâtre Nono -seul grand plateau (hors BNM) implanté dans les quartiers sud de Marseille- inaugurait des « Rencontres » destinées à perpétuer la mémoire de Lily Pastré, en particulier lorsque, durant la guerre de 1939-45, cette grande dame, mécène et amie des artistes, vivant à quelques pas de l’emplacement actuel du théâtre, a accueilli des créateurs de toutes origines pour les protéger et les aider dans leur fuite de la persécution nazie.

Aussi, le soir, un concert accueillait des musiciens et chanteurs venant justement d’horizons très divers, mais se réunissant dans le but de favoriser le dialogue entre les cultures… parce qu’aujourd’hui encore, comme l’écrivait Brecht durant ces heures sombres : « Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde ».

C’est donc l’étonnante voix du chanteur haïtien James Germain, mariant habilement les registres de poitrine et de tête, qu’on a entendu, incantatoire, lançant des mots en français et en créole, accompagnés par des musiciens d’ici sur des arrangements latino-jazz du guitariste Marco Quesada. L’auditoire, bien chauffé, a ensuite goûté un moment plus intime en compagnie de la diva tunisienne Dorsaf Hamdani. Passant des Antilles à la Méditerranée et à la langue arabe, le public a suivi les dessins mélodiques, vocalises et mélismes réalisés avec suavité par la chanteuse, secondée par ses musiciens au violon et au quanûn (cithare sur table). C’est l’esprit de deux femmes, engagées et humanistes qui a alors régné : l’« Astre d’Orient » Oum Kalthoum et la Libanaise Fairouz !

Si le doudouk (cousin du hautbois) de Lévon Minassian puise à la source du Caucase arménien, de sa musique traditionnelle, son anche double a depuis longtemps franchi les frontières. L’homme et ses compositions transmettent des valeurs universelles. C’est cette voie-là, alchimie de chant et de danse, d’instruments à vent et de claviers, grave et mélancolique, ce souffle vibrant d’espoir en un monde apaisé qui a conclu la fraternelle soirée.

JACQUES FRESCHEL
Décembre 2017

Rencontres Lily Pastré / Concert de la fraternité des mondes a été donné le 2 décembre au Théâtre Nono à Marseille

Les Rencontres se poursuivent jusqu’au 16 décembre (lire aussi p 54 et 55)

Photographie : © Jacques Freschel


Théâtre Nono
35 Traverse de Carthage
13008 Marseille
04 91 75 64 59
www.theatre-nono.com