Vu par Zibeline

Retour sur le Festival de Vive Voix à Marseille

Les voix d’Aubin

• 3 juillet 2013⇒5 juillet 2013 •
Retour sur le Festival de Vive Voix à Marseille - Zibeline

4 juillet : soirée de plein air au Théâtre de la Sucrière ! On fête les 10 ans du Festival De Vives Voix qui étoile, sous la houlette d’Odile Lecour, les nuits du 15e arr. de Marseille. «Carte blanche» est donnée au fidèle Alain Aubin ! Le contre-ténor convoque une pléiade de musiciens, tisse avec la soprano Muriel Tomao de suaves duos qui nous bercent d’harmonies acidulées en vagues ternaires… À l’invite du vocaliste Gino Sitson, le public s’en mêle, ébauche un fond sonore sur lequel le Camerounais lance sa voix-trompette rythmée au tambour de ses lèvres… Jacques Chalmeau revêt le frac d’un pianiste à la palette fine, accompagne le chant, se jette en acrobate dans une transcription de Rhapsody in blue. Des cuivres de l’Orchestre du Pays d’Aix l’escortent dans sa métamorphose de maestro…

Au final, il mène à sa main une impressionnante mosaïque de chœurs dont l’engagement fait plaisir à voir, à entendre, l’orgue aussi de Christian Guida, la clarinette basse de Magali Rubio… On recrée AOÏDE, oratorio qu’Alain Aubin avait pensé pour la soirée d’ouverture de MP2013 à la Major. Quel bel hymne à Marseille, puissant, épique… évoquant aussi la traversée tragique d’Africains, Ulysses miséreux bercés par des sirènes trompeuses, s’échouant aux portes de l’Europe ! La polyphonie tisse un dialogue porteur d’espoir entre les rives de la Méditerranée, appelle au renouveau d’une ville qu’on aime autant qu’elle irrite…

JACQUES FRESCHEL

Juillet 2013

Le festival De Vive Voix a eu lieu du 3 au 5 juillet à Marseille

Photo : © Gilbert Ceccaldi