Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Retour sur les expositions et publications des Quartiers créatifs dans le cadre de MP2013

Les trésors cachés des quartiers

• 6 décembre 2013⇒16 février 2014 •
Vérifier les jours off sur la période
Retour sur les expositions et publications des Quartiers créatifs dans le cadre de MP2013 - Zibeline

Mis en œuvre par Marseille-Provence 2013, les Ateliers créatifs favorisèrent la rencontre entre les artistes et les habitants de quartiers en rénovation urbaine. Tels la cité des Abeilles à La Ciotat et Beisson à Aix qui font l’objet de deux expositions et deux livres

Hors contexte du programme, D’un rien prolongé à la Chapelle des Pénitents bleus à La Ciotat (13-29 décembre) et Trésors de Beisson au musée Granet à Aix présentent un intérêt artistique mineur. Car l’enjeu ne se situe pas dans la monstration mais dans l’expérience, complexe, hors des médias et des lieux de culture. Les expositions sont la manifestation émergée d’un investissement au long cours des artistes auprès des habitants, la restitution visible d’un protocole de rencontres, d’ateliers, de résidences dont on perçoit des bribes à travers des photographies, des objets intimes et familiers, des dessins, des films, des paroles. Expériences qui laissent des traces et des souvenirs partagés, et se prolongeront dans l’installation en février, sur l’esplanade du Belvédère à Beisson, de la sculpture monumentale La Rose des vents de Jean-Michel Othoniel. Dans la reconduction à La Ciotat de balades architecturales, ou la rediffusion à l’Eden et en plein air des films réalisés en super 16, la Ville ayant souhaité que les artistes poursuivent leur inscription à l’Abeille au-delà des Quartiers créatifs.
Les expositions ne disent mot de l’histoire des cités (à l’exception de plan et planning d’occupation des terrains du Beisson), du vivre ensemble ; elles ne révèlent pas ce qui ne se voit pas. Il est ici question de «jubilations poétiques» et artistiques. À La Ciotat : peintures de passants et de «spectateurs modèles» de Raphaëlle Paupert-Borne ; Compositions de Suzanne Hetzel mêlant documents, cartes postales, objets et récits d’habitants ; photographies de Mohamed Boucherit ; calendriers perpétuels de Giuseppe Secci qui habite l’Abeille ; diffusion brute de décoffrage des réalisations de l’Atelier collectif Film Flamme au point que le son est inaudible pour cause «des paroles trop vulgaires», dixit la personne de l’accueil… À Aix : pastels et photos de Marc Couturier qui transcendent le motif des balcons en formes abstraites, Musée de nous conçu comme un cabinet de curiosités, vidéos des chorégraphies de Islam El Shafey, dessins préparatoires de La Rose des vents et sélection d’œuvres de Jean-Michel Othoniel. Autant d’images parcellaires qui éclairent faiblement les processus mis en œuvre et omettent certaines difficultés : «À La Ciotat, l’atelier n’a pas eu beaucoup de succès, explique Martine Derain. On a été obligé de modifier le projet. Mais on est arrivé à faire ce que l’on voulait faire : créer une fiction et l’amener auprès des gens qui se la sont appropriée»… En ce sens le programme interroge les politiques de la ville, les conditions d’interventions des artistes, le sens caché de la transformation d’un «quartier sensible» en «quartier créatif». Le catalogue Trésors de Beisson l’évoque brièvement dans le chapitre «Comme un village» constitué de photographies prises sur le terrain par Christophe Duranti. Seul l’ouvrage Prolongé d’un rien, Journal de bord d’un quartier créatif de Marseille-Provence 2013 est le véritable miroir du quotidien partagé à l’Abeille. Il donne des pistes de réflexion et des clefs de compréhension, mettant des mots et des visages sur des expériences, humaines d’abord, artistiques ensuite, racontant les doutes, les illusions et les désillusions, les petits et grands bonheurs. Tel ce SMS de Jean-Marie Gilson adressé à Martine Derain le 17 septembre 2013 : «Bravo à vous tous, belle jolie vision de l’Abeille et des différences de couleurs, de pays et de culture, un joli moment de tolérances bises, vous et encore bravo, nous vous aimons vous les artistes d’une seconde de notre vie Et si c’était cela la réussite des Quartiers créatifs : être artiste d’une seconde dans la vie de l’autre ? Au-delà des œuvres, des expositions, des films, des livres, une autre façon de mener une politique culturelle offerte enfin à ceux qui en sont loin ?

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Janvier 2014

Le programme Quartiers créatifs s’est déroulé à la cité de l’Abeille à La Ciotat de juin 2011 à décembre 2013 et à la cité Beisson à Aix-en-Provence en 2013.

À écouter ici sur notre Webradio Zibeline un entretien avec Martine Derain autour du quartier créatif de l’Abeille

À voir
Trésors de Beisson
Marc Couturier, Jean-Michel Othoniel
jusqu’au 16 février
Musée Granet, Aix-en-Provence 

À lire
couv-prolongéProlongé d’un rien
Journal de bord d’un quartier créatif de Marseille-Provence 2013
Éditions Commune, 25 €

Couv-livre-Tresors-de-BeissonTrésors de Beisson
Catalogue de l’exposition
Coédition musée Granet / Beaux-arts de Paris éditions, 25 €

Photo : Vue de l’exposition à la Chapelle des Pénitents Bleus, La Ciotat, décembre 2013 © Martine Derain


Musée Granet
Place Saint Jean de Malte
13100 Aix-en-Provence
04 42 52 88 32
http://www.museegranet-aixenprovence.fr/