Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Feu ! Une création de la compagnie Les Estivants menée par Johana Giacardi

Les routes incertaines de la création

Vérifier les jours off sur la période
Feu ! Une création de la compagnie Les Estivants menée par Johana Giacardi - Zibeline

Au 3bisf, la Cie Les Estivants, joyeusement menée par Johana Giacardi, proposait sa création de Feu ! dont une précédente étape de travail avait laissé percevoir tout le potentiel, dans un jeu empreint de vivacité et d’énergie. La trame restait à peu près la même, dans une forme plus resserrée. Un jeune auteur metteur en scène en proie aux doutes se torture dans sa minuscule chambre de bonne. « Qu’est-ce que l’art ? Suis-je un artiste ? »… Le rêve s’exacerbe entre les livres, une photo de Godard, un vieux tourne-disque et un air de Jacques Brel. L’ombre de Don Quichotte plane à côté de celle de Pierrot le fou, les textes des grands auteurs se liguent pour souligner l’insignifiance de ce créateur en mal d’inspiration. La dive bouteille (un mauvais whisky) se révèle impuissante dans ce ressassement : l’inspiration se refuse obstinément. Voici notre « héros de l’écriture » partagé entre le bonheur de se penser maudit puisque méconnu, et le désespoir de se voir aussi dénigré voire, pire, ignoré. Entrent en lice les personnages qui le hantent : l’artiste en vogue, son œuvre malmenée, le critique en salade, pontifiant, le savoir, le génie incompris… Diatribes, citations d’œuvres majeures de Camus, Fassbinder, Goethe, mais aussi de pièces populaires de boulevard, nourrissent la parodie qui se décline en multiples saynètes avant de s’achever sur un paysage de montagne sur lequel se greffent des représentations assorties d’animaux de la ferme, tandis qu’une petite mandarine roule entre les pieds des acteurs sur l’air de Casta Diva. On peut regretter l’abandon de certains sketches -celui sur la création contemporaine ou la version décapante du critique- mais surtout, malgré les qualités expressives des actrices (la troupe est entièrement féminine, comme un pied de nez à l’époque victorienne), le spectacle perd en tension, même s’il pose une série de questions intéressantes sur l’art, les artistes, leur relation au monde. La pièce doit encore s’approfondir, se rôder, car ces jeunes artistes savent avec talent rire d’elles-mêmes et nous communiquer leur passion et leur énergie.

MARYVONNE COLOMBANI
Mars 2019

Feu ! a été créé les 27 & 28 février au 3bisf, Aix-en-Provence

Photo : Feu ! © JFM photographie


3bisf
Hôpital Montperrin
109 avenue du Petit Barthélémy
13617 Aix en Provence
04 42 16 17 75
http://www.3bisf.com/