Billion Dollar Baby, un spectacle d'Audrey Vernon (et de sacrées annexes !) aux Éditions Libre

Les règles du MonopolyLu par Zibeline

Billion Dollar Baby, un spectacle d'Audrey Vernon (et de sacrées annexes !) aux Éditions Libre - Zibeline

Audrey Vernon publie aux Éditions Libre un ouvrage hybride, aussi tonique que bien documenté, à l’instar des chroniques qu’elle a signées un temps sur les ondes de France Inter. C’est dans le registre du one woman show que s’inscrit ce texte-ci : Billion Dollar Baby est le nouveau spectacle de la comédienne. Avec un humour acide, elle s’attaque aux maux du temps, dans une lettre à son enfant à naître. Pas n’importe quel bébé ! Un Blanc (sauf si elle s’était trompée dans les dates). « En gros si la vie est un Monopoly, tu commences déjà avec une rue, plein de maisons, et c’est toi qui as écrit les règles. » Audrey Vernon lui explique le contexte dans lequel il va voir le jour : sixième extinction de masse, chaos climatique, prolifération nucléaire, budget militaire, mainmise des multinationales, privatisation de l’eau et ainsi de suite. Le voilà prévenu, son prédateur naturel, ce sera les voitures.

Billion Dollar Baby compte un peu plus de 200 pages. Le spectacle, une cinquantaine. Dans une note en préambule, l’auteure raconte sa genèse, et les piles de livres dévorés pour le concevoir, essais de sociologie, d’ethnologie, « tout ce que je trouvais sur la violence du monde, la destruction de notre planète, la colonisation, le progrès, le développement… ». Un processus pour lequel « j’ai dû me détacher de l’État, des institutions, de l’école, leur retirer ma confiance aveugle ». Avec générosité, elle consacre les deux tiers restants du volume aux annexes, constituées d’extraits et citations de cette considérable bibliographie. Pour conclure sur un passage élégant, acéré, des Mythologiques de Claude Lévi-Strauss : « Même un séjour d’un ou deux millions d’années sur cette terre, puisque de toute façon il connaîtra un terme, ne saurait servir d’excuse à une espèce quelconque, fut-ce la nôtre, pour se l’approprier comme une chose et s’y conduire sans pudeur ni discrétion ».

GAËLLE CLOAREC
Mars 2021

Billion Dollar Baby
Audrey Vernon
Éditions Libre, 15 €