Vu par Zibeline

Miettes de Philippe Artières, inspiré d'un supplément de Libé, une lecture anthropologique de notre histoire

Les petits papiers

Miettes de Philippe Artières, inspiré d'un supplément de Libé, une lecture anthropologique de notre histoire - Zibeline

Si, comme moi, vous aimez les petites annonces, si vous aimez regarder dans le trou d’une serrure et par cette seule pièce de puzzle imaginer l’espace d’un instant qui se cache derrière, vous aimerez le dernier ouvrage de Philippe Artières : celui-ci porte un regard d’historien sur le supplément Sandwich, paru les samedis dans le journal Libération, ente 1979 et 1980. Pour quoi ? Pour, comme Pérec, s’intéresser à l’infra-ordinaire, pour regarder autrement ce qui est sous nos yeux, pour appréhender ces « miettes » que Foucault appelle « l’en-deçà de l’histoire » : ces « reliquats » de l’ordinaire et du quotidien qui permettent pourtant d’écrire une histoire des sensibilités, et d’envisager autrement l’histoire sociale, économique et politique de la France giscardienne. Il donne à voir une société, et plus précisément un lectorat jeune, urbain, tendance gauche tel qu’il se représente et tel qu’il se projette. Principalement axé sur la culture matérielle et la sexualité, ce supplément révèle en filigrane  la fin des années 70, la fin des années d’agitation et de leur liberté de ton. Après les luttes collectives de détenus entre 1971 et 1974, la rubrique « Taulards » relaie quant à elle une parole plus personnelle exprimant souvent la solitude. Sandwich porte aussi les traces d’une aventure éditoriale peu connue : lancé en 1979, il prend la forme d’un magazine très graphique, contient des articles-enquêtes décalés de l’actualité et des portfolios photographiques. Le journal est un temps menacé d’interdiction pour des annonces de mariages blancs qui, selon les renseignements généraux, « faciliteraient le séjour irrégulier d’étrangers en France »… Le journal bouillonne un temps de l’intérieur, les « clavistes », qui aiment à glisser des notes caustiques dans les brèves qu’elles transcrivent (ndlc), rédigeant une lettre-manifeste et refusant de saisir les textes qui concernent la recherche de prostituées…et d’enfants ! Ça balance pas mal à la  Rédaction… Bonne lecture !

MARION CORDIER
Octobre 2016

Philippe Artières était présent aux Correspondances de Manosque le dimanche 25 septembre.

Miettes Philippe Artières
Verticales, 16 euros