Vu par Zibeline

Corpus et Core Meu, deux créations des Ballets de Monte Carlo au Forum Grimaldi

Les paradoxes de la foule

Vérifier les jours off sur la période
Corpus et Core Meu, deux créations des Ballets de Monte Carlo au Forum Grimaldi - Zibeline

Le dernier spectacle des Ballets de Monte Carlo offre deux créations que réunit une thématique commune, le groupe, d’où le titre général de Corpus pour les œuvres des deux chorégraphes qui se sont plu à relever le défi, l’espagnol Goyo Montero et le directeur des Ballets, Jean-Christophe Maillot. En première partie, une trentaine de danseurs interprétait Atman sur la musique originale d’Owen Belton. Les corps étendus sur l’immense plateau, gainés d’une palette de rouges, s’animent, s’éveillent, se tordent, se redressent, dessinent de vastes mouvements d’ensemble, vagues humaines d’où s’échappent parfois superbes solos et duos. L’idée de solitude prime, même si l’identité des gestes construit une harmonie générale, il n’est pas de connivence intime. L’artiste nous y raconte l’isolement, sans pathos…

À cette vision d’un monde grouillant et pourtant solitaire répond Core Meu de Jean-Christophe Maillot. Il renoue ici avec l’esprit de Béjart, dans une veine chorégraphique joyeuse et populaire qui puise dans les danses et les musiques traditionnelles des Pouilles, orchestrées par leur compositeur Antonio Castrignanò et l’ensemble Taranta Sounds, sur scène. On se laisse emporter avec délices par la verve des danseurs, qui interprètent avec allégresse les pas des danses traditionnelles, accordent l’élégance des pointes aux voltes enlevées des tarentelles. Il n’y a aucune condescendance dans cette interprétation : les danseurs classiques s’emparent de cet univers avec bonheur, les jeunes hommes s’affrontent, on conte fleurette, les rires éclatent, les sourires sont communicatifs, le public applaudit aux élans que les musiciens accompagnent avec pertinence, les airs chantés nous emmènent en voyage et les costumes aux délicats dégradés de bleu (Salvador Mateu Andujar) transforment les jeunes filles en fleurs. Rarement on a vu une telle euphorie gagner la salle monégasque entière, le public debout ovationne longuement la troupe qui offre un bis (autre rareté !). Un art de la joie vivifiant !

MARYVONNE COLOMBANI
Avril 2019

Corpus et Core Meu ont été joués du 25 au 28 avril, Forum Grimaldi, Monte Carlo

Photo : Core meu ©Alice Blangero


Grimaldi Forum
10, Avenue Princesse Grace
MC 98000 Monaco
+377 99 99 20 00
www.grimaldiforum.com