Y a-t-il encore un discours amoureux ? Les Olympiades de Jacques Audiard, en salles le 3 novembre

Les OlympiadesVu par Zibeline

Y a-t-il encore un discours amoureux ? Les Olympiades de Jacques Audiard, en salles le 3 novembre - Zibeline

Des travellings sur les immeubles, qui semblent en caresser les façades, y dessinant des lignes géométriques, nous font entrer dans ce film choral, en noir et blanc. Un quartier multiculturel du 13e arrondissement de Paris, Les Olympiades, qui donne son titre au film de Jacques Audiard. Un film qui parle d’amour, de désir et de solitude. Emilie (Lucie Zhang), d’origine taïwanaise, a grandi à Paris, a fait Sciences-Po et travaille dans un call center. Elle cherche UNE colocataire. C’est Camille (Makita Samba) qui se présente, un prof de lettres désabusé. Elle en tombe amoureuse mais après une relation de deux semaines, ils ne sont plus ensemble, seulement colocs ! Nora (Noémie Merlant) a quitté Bordeaux après un passé familial douloureux et reprend des études à Paris. À cause d’une perruque blonde qu’elle porte pour une fête, ses collègues étudiants croient la reconnaitre en Cam-girl, Amber Sweet (Jehnny Beth), et une une vidéo devient virale à Paris-Tolbiac. Voulant comprendre, elle va rechercher cette Amber Sweet et noue avec elle une relation virtuelle qui devient plus intense au fil des jours. Sa route croise celle de Camille et lui, qui dit « compenser sa frustration professionnelle par une activité sexuelle intense » en tombe (peut-être) amoureux. La caméra du directeur de la photo, Paul Guilhaume, dans un superbe noir et blanc, filme les gestes du quotidien, les regards chargés d’émotions, les désirs, de ces personnages qui cherchent à échapper à une solitude qu’ils taisent. La musique du compositeur et artiste électro Rone, qui l’accompagne,a reçu le Prix Cannes Soundtrack. À travers ce chassé croisé entre ces jeunes trentenaires, qu’à aucun moment il ne juge, Jacques Audiard, dont un des films de référence est Ma  nuit chez  Maud où séduction, érotisme et amour passent par les mots, pose cette question : aujourd’hui y a-t-il encore un discours amoureux ?

ANNIE GAVA
Novembre 2021

Photo : Les Olympiades © Memento