Les Contes d'Hoffmann à l'Opéra de Toulon

Les mystères du conte

• 1 mars 2015, 3 mars 2015 •
Les Contes d'Hoffmann à l'Opéra de Toulon - Zibeline

Quand en 1873, Jacques Offenbach s’attelle à l’écriture de son dernier ouvrage lyrique sur un livret de Barbier et Carré librement adapté de contes d’E.T.A. Hoffmann, il ne sait pas alors à quel point celui-ci sera mythique. En effet les mystères qui entourent Les Contes d’Hoffmann et leur paternité  y contribuent et procèdent de la surprise, car cet opéra composé par le Franco-Prussien au crépuscule de sa vie est resté inachevé. Ayant lui-même remanié certaines parties, d’autres ayant été confiées à des émules, l’œuvre n’a finalement pas de partition unique mais une multitude de versions, autant d’hypothèses potentielles pour le spectateur, un peu comme dans une œuvre ouverte. Programmer cette œuvre est donc à chaque fois un geste artistique créatif. Dans le spectacle proposé à l’Opéra de Toulon en ce début mars, Nicola Berloffa a fait le choix d’une scénographie dynamique alternant bouffonnerie et tragédie avec bonheur dans un décor d’aspect bourgeois, sobre et ingénieux, dont l’atmosphère changeait au gré d’éclairages sublimés en fonction des différents actes. Sur un sujet typique du goût romantique pour le fantastique, le héros évoque, à travers trois histoires distinctes, ses déboires amoureux rocambolesques. Les différents protagonistes de cette création formaient un très beau plateau vocal, très bien épaulé par des chœurs impeccables et un orchestre au diapason. En définitive, ce spectacle plutôt réussi participait à sa façon au mythe qui entoure l’œuvre depuis son édition de 1907, avec un succès toujours intact.
EMILIEN MOREAU
Mars 2015

Photo © France 3 Provence Alpes


Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr