Vu par Zibeline

Les Musiques, beau rendez-vous printanier fixé par le GMEM

Les Musiques à voir… et entendre !

Les Musiques, beau rendez-vous printanier fixé par le GMEM - Zibeline

Rendez-vous printanier fixé par le Centre National de Création Musicale aux amateurs de nouveautés sonores, Les Musiques a vécu un beau week-end d’ouverture à la Criée, l’Opéra de Marseille, la Fondation Camargo de Cassis…

Airmachine 1

Dès le hall d’entrée de la Criée, l’œil est attiré par les insolites « machines à air » d’Ondřej Adámek : un orgue respirant, alimenté par un système complexe de robinetterie géré par ordinateur. Le compositeur fait entendre ses flûtes à coulisse en glissandos, tuyaux d’électricien, sonneries polyphoniques, langues de belle-mère… ou un canard gonflable livrant son dernier souffle. Burlesque !

Le Stéréoscope des Solitaires

En file indienne un public curieux découvre l’opus d’Ana Maria Rodriguez, mis en scène par Ingrid von Wantoch Rekowski, inspiré du recueil de nouvelles, fantaisiste et absurde de Juan Rodolfo Wilcock. De drôles d’individus un peu dérangés nous accompagnent. Entrée par le fond de scène… déambulation ! Une danseuse en tailleur effectue quelque mystérieux pas autour d’un fil de laine rouge. Sur le plateau, on traverse un dédale de boîtes à chaussures au dessus duquel sont perchés des musiciens/animaux (Ensemble KNM)… Une fois installé dans la salle, s’ouvre à nos yeux un étrange panorama, et à l’oreille une matière sonore hypnotique : un théâtre musical  gentiment déraisonnable !

Serious smile

Le jongleur Jérôme Thomas donne à voir ce que les musiciens de l’Ensemble L’Instant donné donnent à entendre, de la macro-forme au détail, dans Del dos principis d’Henry Fourès  : on suit les arabesques de ses balles, lancées au fil d’une écriture touffue, pulsée ou pointilliste, tendue ou apaisée… Temazca de Javier Alvarez offre au percussionniste Maxime Echardour l’occasion de s’illustrer dans un dialogue funambulesque et humoristique pour maracas et électroacoustique, quand Serious smile dessine un ballet de bras équipés de capteurs qui façonnent des sons joués en trompe-oreille par un quatuor développant une matière sonore percutante.

Vox, Nu Piping #2

La cornemuse d’Erwan Keravec est à l’honneur à l’Opéra. Le sonneur virtuose présente un corpus inhabituel d’œuvres signées Bernard Cavanna, aux tournures populaires ou développant une étonnante alchimie avec l’électronique. En compagnie de la soprano Donatienne Michel-Dansac et du baryton Vincent Bouchot, le trio présente des scènes cocasses mises en musique par Oscar Stranoy ou le tragique No time de Jose Manuel Lopez Lopez : de vertigineuses pensées de victimes lors de leur saut dans le vide le 11 septembre 2001. Puissant !

Toh

À Cassis un concert devant la baie et la falaise qui s’estompe quand le soir tombe, par trois Percussionistes de Strasbourg… Forcément japonais, et suspendu, le programme aligne, sans pause, 6 pièces de compositeurs différents, jouant de la théâtralité No, de résonances, de répétitions, de pulsions, de silences et de d’accélérations, de peaux frottées, de matière. Plus qu’un programme, c’est un voyage, une traversée de paysages fascinants, par trois solistes exceptionnels…

JACQUES et AGNÈS FRESCHEL
Mai 2016

À venir
Les Musiques
jusqu’au 22 mai
04 96 20 60 16
www.gmem.org

Photo : Serious Smile -c- Guillaume Chauvin