Des fables animalières qui posent les bonnes questions, par la compagnie Arnica

Les fables d’aujourd’huiVu par Zibeline

• 16 mai 2020 •
Des fables animalières qui posent les bonnes questions, par la compagnie Arnica - Zibeline

La compagnie Arnica a présenté au Théâtre Massalia deux des trois petites formes marionnettiques de son cycle Lapin-Cachalot. Des fables inventives, qui ont la particularité d’avoir été travaillées par les artistes avec des élèves marseillais de CM2 et 6e (école Peyssonnel et Collège Versailles). Ainsi qu’avec des scientifiques, Aurélie Célérier, cétologue, et l’océanographe François Sarano.

Car il s’agit de fables animalières, dans la grande tradition de La Fontaine. Les Acrobates, ce sont des cachalots, toute une famille de mammifères marins en apesanteur dans une lumière bleue, qui jouent à cache-cachalot bien-sûr, et se posent des questions profondes lorsqu’un minuscule Sapiens palmé vient leur rendre visite. Les terriens sont-ils inoffensifs ? Le moindre courant les déstabilise, ils n’ont même pas de branchies, mais enfin, certains manient le harpon, et cela pourrait miner la possibilité d’une entente entre espèces. Les rémoras, choeur antique aquatique, demandent au requin-marteau : « Crois-tu qu’ils ont une âme, un sens critique, du respect pour l’endroit où on habite ? »

La réponse n’est pas évidente, et c’est bien le rôle des fables de poser ce genre d’interrogation. Dans L’agneau a menti, le public est plongé dans un univers pastoral. Un orphelin séparé de sa mère par les humains tente de rallier un troupeau réticent à l’accueillir. Heureusement tous bénéficieront de la sagesse du patou : « Le troupeau c’est comme un plusieurs qui n’a pas de bordure, comme les brins d’herbe font le pâturage, et les gouttes d’eau le nuage ! »

De forts enjeux contemporains, finement amenés, dans un décor mobile de toute beauté, avec pour protagonistes des marionnettes splendides. Bref, une grande réussite orchestrée par la metteuse en scène Émilie Flacher, qui nous laisse très impatients de voir le dernier volet du triptyque.

GAËLLE CLOAREC
Février 2020

Les Acrobates et L’agneau a menti ont été joués les 14 et 15 février au Théâtre Massalia, Marseille

À venir :

L’océanographe et spécialiste des cachalots François Sarano interviendra le 16 mai dans le cadre des Simples conférences organisées pour le jeune public à partir de 10 ans par le Théâtre Massalia.

Photo : Les acrobates -c- Maud Dreano