Critique de l'album Un printemps à Tchernobyl d'Emmanuel Lepage aux éditions Futuropolis

Les couleurs de la zoneLu par Zibeline

Critique de l'album Un printemps à Tchernobyl d'Emmanuel Lepage aux éditions Futuropolis - Zibeline

Printemps 2008. Emmanuel Lepage et Gildas Chasseboeuf partent pour Tchernobyl dans le cadre d’un projet militant des Dessin’acteurs. L’idée est de réaliser un carnet de voyage dont les droits seraient reversés aux Enfants de Tchernobyl, une association qui vient en aide aux enfants contaminés. Cet ouvrage a vu le jour sous le titre Les fleurs de Tchernobyl : carnet de voyage en terre irradiée (La boîte à bulles). Pourtant Lepage n’en avait pas fini avec Tchernobyl. Il l’a expliqué lorsqu’il est venu à La réserve à bulles. Longtemps il a tourné autour de l’idée d’une uchronie, d’une fiction qui aurait relaté une catastrophe nucléaire majeure en la situant dans sa région, la Bretagne. Et puis, il est parti pour les TAF. Et puis il y a eu Fukushima. Plus question de fantaisie uchronique. Son retour à Tchernobyl, il l’a réalisé par le biais d’une chronique minutieuse du projet et du voyage. Une BD documentaire donc, comme son Voyage aux îles… et comme lui un album épais (plus de 160 pages) qui mêle avec bonheur les techniques (pastel, fusain, encre, lavis, aquarelles…) et révèle un art du cadrage et un goût pour les grandes illustrations assez exceptionnels. En reprenant et en complétant son «voyage en terre irradiée», Lepage cherche à répondre à une question obsédante : comment représenter cette zone dont la «saleté» ne se voit pas ? Car dans la nature délivrée des hommes que constitue aujourd’hui la zone interdite de Tchernobyl, seuls les compteurs affichent la contamination. Et ce qu’on y voit surtout au printemps, c’est «une explosion de couleurs resplendissantes». Un récit engagé et une réflexion subtile sur le pouvoir de l’artiste.

FRED ROBERT

Mars 2013

Un printemps à Tchernobyl
Emmanuel Lepage
Futuropolis, 24,50 €

Voir ici chronique Voyage aux îles de la désolation, album sélectionné pour le Prix littéraire des lycéens et apprentis de la région PACA qu’Emmanuel Lepage est venu présenter le 19 mars à La réserve à bulles (Marseille)