Au temps où les arabes dansaient, démonstration loin des clichés par la danse du ventre.... masculin !

Les bassins des hommesVu par Zibeline

• 16 décembre 2014 •
Au temps où les arabes dansaient, démonstration loin des clichés par la danse du ventre.... masculin ! - Zibeline

La soirée de clôture de Dansem, en affirmant le plaisir du corps libre, avait un goût politique. Pour y accéder, sans nostalgie, Radouane El Meddeb s’est penché sur un monde oublié, celui du cinéma égyptien des années 50-60, époque où les corps, sur les écrans, étaient en libre mouvement. Initialement prévu pour être un projet de cabaret, Au temps où les arabes dansaient a fini par devenir un spectacle de libération sensuel où les bassins s’animent à tout va. Et ce sont des hommes qui dansent cet appel à la sexualité, cette danse du ventre lascive : Younes Aboulakoul, Rémi Leblanc-Messager, Philippe Lebhar et Arthur Perole ondulent rappelant ainsi l’écho lointain de ces chants et ces danses, pris dans la tendresse de l’espoir et du souvenir, loin des voiles et des corps cachés. Cela commence lentement, trop peut être, et les premiers mouvement semblent maladroits, sans rapport avec le propos. Puis les musiques s’enchainent, fluides, s’accordant avec la danse pour le meilleur. Le tout s’achève avec des extraits silencieux du fameux cinéma égyptien oublié où les danseurs de la Cie de SOI mêlent leurs ombres aux images des danseuses égyptiennes, transgressant ensemble les tabous sexuels, sur la scène et sur l’écran, libérant ainsi les clichés des deux genres.

ALICE LAY
Décembre 2014

Au temps où les arabes dansaient a été joué le 16 décembre au Théâtre de la Joliette, Marseille

 

Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr