Vu par Zibeline

Simon Boccanegra, une réussite à l'Opéra d'Avignon

Les arcanes du pouvoir

Simon Boccanegra, une réussite à l'Opéra d'Avignon - Zibeline

Le grand Verdi, artiste engagé politiquement, ne pouvait rester insensible à cette histoire qui se déroule dans l’Italie du trecento, sous fond de trahisons, quête du pouvoir, complots machiavéliques et rapport père-fille. Un sujet d’une telle profondeur, sous la plume du maestro italien, déboucha sur un grand opéra ; le troisième acte, d’une noirceur totale, comme l’ouvrage en général, est, au niveau de la dramaturgie, un sommet du genre.

Simon Boccanegra, incarné pour l’occasion par l’immense baryton roumain, Georges Petean, offrit au public conquis de l‘Opéra d’Avignon, une interprétation exempte de tous reproches, avec un accessit particulier pour sa dernière scène, d’une émotion sans pareille. Dans cet opéra d’hommes, chacun sut tirer son épingle du jeu, Lionel Lhote en tête, excellent en traître, dans le rôle de Paolo, Wojtek Smilek, parfait en Jacopo Fiesco, et Giuseppe Gipali, Gabriele Adorno, un peu en retrait vocalement, que l’on soupçonnerait presque de s’être économisé pour réussir pleinement son grand air du dernier acte ! Et, immergée dans cette nasse, émergea la voix de la douce Amélia, rayon de lumière dans cet univers sombre. Barbara Haveman, vraie soprano verdienne, pièce angulaire du drame, par son charisme, sa présence vocale, sa musicalité, ses airs d’une égale beauté, apporta cette touche de sensibilité tout en subtilité, héroïne magnifique déchirée par ses sentiments. Le drame se construit progressivement, avant d’arriver au paroxysme… Gilles Bouillon, à la mise en scène, lui donna corps grâce à un jeu de construction habile, déroutant au départ, voire hermétique, par sa nudité, ses éléments épars, mais il prit finalement tout son sens dans le dernier acte. Ajoutez à ce lot de satisfecit un orchestre toujours à la hauteur de l’événement et un chef, Alain Guingal, au service des chanteurs, et on comprend l’éclatant succès de ce noir Simon Boccanegra.

CHRISTOPHE FLOQUET
Avril 2015

Vu à l’Opéra d’Avignon, le 22 mars 2015


Opéra-Théâtre du Grand Avignon
1 Rue Racine
84000 Avignon
04 90 82 81 40
http://www.operagrandavignon.fr