Le théâtre Liberté a accueilli le Forum des lycéens et apprentis de la Région PACA

Les ados ont l’espoir au coeur !

Le théâtre Liberté a accueilli le Forum des lycéens et apprentis de la Région PACA - Zibeline

Le Théâtre Liberté de Toulon a accueilli le dernier Forum des lycéens et des apprentis de la Région PACA pour cette année scolaire. Toujours nombreux et enthousiastes les élèves ont posé des questions pertinentes qui étonnent parfois les auteurs… Cette fois étaient présents trois auteurs de BD (dont deux couples scénariste/dessinateur) et trois auteurs de fiction dont deux romancières. Apparemment pas de lien particulier entre leurs oeuvres. Mais à y regarder de près les lycéens y ont vu des parentés. Tout d’abord, ils se sont montrés intéressés par le processus de création des oeuvres, ce qu’ils appelent «inspiration». Pour certains il y a de toute évidence l’impact de l’Histoire et de la politique comme L’art de voler qui retrace la vie d’un jeune paysan espagnol au sein de la guerre civile et du franquisme, et Zahra’s paradise qui plonge le lecteur au sein de la répression sanglante à Téhéran en 2009. Si Antonio Altarriba déclare qu’il avait un devoir de mémoire envers son père, Amir revendique son appartenance au peuple iranien. La BD de Gilles Rochier est davantage centrée sur le quotidien puisqu’il y évoque les désoeuvrement et dérapages de son adolescence dans les années 80, en banlieue parisienne. Laurent Mauvignier déclare qu’il faut avoir un sens aigu de l’observation pour capter certains détails ; son récit glacial vient d’un fait divers parmi tant d’autres. L’irlandaise Claire Keegan évoque la colonisation anglaise et le poids du catholicisme qui ont asphyxié les couches pauvres de la société tandis qu’Anne Percin dénonce les conventions et les fractures sociales dans la France rurale des mêmes années. On le voit, les récits des unes et des autres prennent racine dans le vécu plus ou moins proche, et à des degrés divers. Les lycéens ont aussi questionné les auteurs sur l’existence ou non d’un message dans leurs productions. Si Laurent Mauvignier a catégoriquement répondu que «s’il y en a un c’est à (son) corps défendant», les autres se sont montrés plus nuancés, désirant responsabiliser le lecteur en lui ouvrant les yeux, lutter contre l’indifférence. La question de l’espoir interpelle les ados ? C’est rassurant… et on leur emboîte volontiers le pas !

CHRIS BOURGUE

Février 2013

 

L’art de voler

Antonio Altarriba (scén.) & Kim (dessin)

Denoël Graphic, 23,50 €

 

Zohra’s paradise

Amir (scén.) & Khalil (dessin)

Casterman

 

TMLP-Ta mère la pute

Gilles Rochier

6 pieds sous terre, 16 €

 

Les trois lumières (voir Zib’57)

Claire Keegan

Sabine Wespieser

 

Le premier été (voir sur le site)

Anne Percin

Le Rouergue, 16 €

 

Ce que j’appelle oubli (voir Zib 57 & p. 41)

Laurent Mauvignier

Éd. de Minuit, 7 €


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr