Vu par Zibeline

Voyage musical et dansé, L’Empire de Franck Micheletti créé au Théâtre Liberté de Toulon

L’enfer à vif

Voyage musical et dansé, L’Empire de Franck Micheletti créé au Théâtre Liberté de Toulon - Zibeline

Déjà dans Mexican Corner, en 2013, Frank Micheletti nous plongeait dans l’enfer de la zone tampon entre le Mexique et les États-Unis. Avec L’Empire, il poursuit son investigation des dérives économiques infligées par le système libéral mondialisé sur la population mexicaine. Et son corollaire : l’immigration, la corruption, la disparition de masse et autres exactions… Notamment dans les maquiladoras, ces lieux de production mexicains tenus par des compagnies américaines, aux conditions de travail déplorables. Là où il créait un duo masculin sous tension, il sculpte dans le corps de la danseuse d’origine mexicaine Gabriela Ceceña un solo sur mesure, matrice de son écriture chorégraphique. Sur une musique techno aux basses profondes, aux notes acides et au rythme hypnotique jouée au plateau, la scénographie évolue, parfois figurative, parfois abstraite, sanglante et sobre. Le live painting réalisé à la palette graphique par Hildegarde Laszak circonscrit un espace géographique (des paysages) et culturel (des silhouettes) et donne des repères. Il accompagne la chorégraphie sans toutefois s’imposer : un jeu de frontière s’installe entre le mur et le corps qui se superpose ou vient en creux. Très resserré dans son propos comme dans sa forme, L’Empire est un voyage musical et chromatique habité par un corps en souffrance, qui se tord, rampe, se recroqueville, s’écartèle. Qui exprime la violence dans l’élan ou le vacillement, expurgeant sa brutalité ou l’intériorisant dans une gestuelle humaine ou mécanique. Reste un corps brisé, un outil de production, qui va jusqu’à s’emballer sur un tempo accéléré. Par-delà la profusion de signes, de détails, d’images, de variations musicales et corporelles, Gabriela Ceceña fait entendre « You have to » et « No Mas ! Corruption » comme des cris de douleurs à propager.

MARIE GODFRIN ET JULES GUIDICELLI
Février 2018

L’Empire a été créé le 16 janvier au théâtre Liberté, scène nationale de Toulon

Photographie : © Jean-Michel Blasco


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr