Vu par Zibeline

Zone céleste de Macha Makeïeff chez Actes Sud

L’enfance disparate de l’art

Zone céleste de Macha Makeïeff chez Actes Sud - Zibeline

Macha Makeïeff est la fois scénographe, plasticienne, metteur en scène, auteure de textes. Sa dernière entreprise artistique rend compte de cette sensibilité multiple : Zone Céleste témoigne de sa formation poétique et de son dernier travail pour le plateau.

L’opuscule, de quelques dizaines de pages, dit ce qui fait sens dans son acception la plus forte ; ce qui la « conduit » de son enfance à la naissance de son dernier spectacle : Lewis versus Alice, créé à Avignon en juillet et repris cette saison à Toulon puis à Marseille.

Les premières pages du livre appartiennent à la veine autobiographique. Makeïeff évoque ses premières années dans la maison familiale de Fleurieu sur Saône et sa complicité rêveuse avec l’un de ses jeunes frères, Georges, enfant différent. Durant cette période, elle découvre la beauté du monde. Mais arrive le temps de la séparation irrémédiable.

La seconde moitié du texte dévoile la genèse du spectacle Lewis versus Alice à la manière d’un « work in progress », et la prose faite d’hésitations précises, d’éclairs de couleurs, de regards en biais et de nostalgie évoque la création artistique sans abandonner le champ de l’enfance.

Car les deux moments du texte fonctionnent en écho, comme si le biographique nourrissait l’œuvre théâtrale. Les figures du jeune frère et de Macha rappellent la fratrie nombreuse de l’auteur d’Alice. De même le cambriolage dans la maison de Fleurieu résonne avec la spoliation de la maison de Lewis Carroll, à sa mort. Les objets dérobés sont dans les deux cas des traces de l’enfance. La personnalité de Georges n’est pas sans rappeler celle de l’auteur d’Alice. Ils sont tous deux des êtres de l’enfance éternelle. L’intime et ce qui s’offre au public entrent en correspondance comme le montrent les photos personnelles, familiales ou domestiques qui illustrent le livre. Ou l’exposition conçue pour la Maison Jean Vilar à Avignon, Trouble Fête, qui mêle aussi objets personnels, animaux naturalisés au regard profond, création musicale, hommage à Varda et évocation de Georges, de Lewis, d’Alice, par l’accumulation savante du disparate.

MARIE DU CREST
Septembre 2019

Zone céleste Macha Makeïeff
Actes Sud 9,80€