Cecilia Bartoli livre aux Chorégies d’Orange un récital de haute volée

Le vent en poupeVu par Zibeline

La météo laissait craindre le pire. Malgré la persistance d’un mistral épais, le récital conçu par Cecilia Bartoli et Steven Mercurio, à la direction des Musiciens du Prince de Monte-Carlo, s’est tenu comme prévu -ou presque. Si certains ne se sont pas privés de manifester leur mécontentement, « Vergogna ! » sonore à l’appui, force est de constater que le recours à l’amplification s’imposait. On pourra en effet regretter de ne pas avoir entendu la voix « nue » de Cecilia Bartoli ce soir-là, mais cela valait sans nul doute mieux que de [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous

Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? Allez consulter notre page d'aide par ici