Vu par Zibeline

Retour sur la conférence Identités et Religions de Raphaël Liogier aux Grandes rencontres de l'Université à Marseille

Le terreau de la religion

Retour sur la conférence Identités et Religions de Raphaël Liogier aux Grandes rencontres de l'Université à Marseille - Zibeline

Dans le cadre des Grandes rencontres de l’Université, le site de la Canebière accueillait le 19 mars Raphaël Liogier, directeur de l’Observatoire du religieux. Sa conférence intitulée Identités et religions dans un monde sans frontières portait principalement sur un constat : loin de connaître le «rouleau compresseur de rationalité» prédit jadis par certains sociologues, notre monde globalisé est traversé par de forts courants religieux. Trois phénomènes majeurs se développent, que l’on peut étudier de manière intéressante sous l’angle social et économique : sectes et spiritualités apparues essentiellement après la 2de guerre mondiale dans les sociétés les plus riches, mouvements évangéliques en très forte progression dans les pays pauvres, et fondamentalisme réactionnel des populations ayant subi une grave blessure narcissique (colonisation, déportation…). On constate alors «que les différences entre ces tendances croisent de très importants points communs»  : elles sont toutes globalisées (à l’échelle continentale a minima, d’Al Qaïda à la Scientologie), extrêmement adaptables, et difficilement maîtrisables par les États-Nations.
Cette grille théorique souple présente l’avantage de mettre en évidence les stratégies plus géopolitiques que spirituelles qui permettent aux religions de se déployer, et aussi de saisir plus finement les raisons pour lesquelles un catholique pourrait se sentir plus proche d’un bouddhiste que d’un chrétien charismatique, ou un protestant préférer dialoguer avec un adepte du soufisme plutôt qu’un pentecôtiste…

GAËLLE CLOAREC

Mars 2013

À lire
Souci de soi, conscience du monde. Vers une religion globale ?
Armand Colin, 2012