Vu par Zibeline

Vortex temporum : la danse comme accélérateur de particules fantasques

Le temps retrouvé

• 16 mai 2014⇒17 mai 2014 •
Vortex temporum : la danse comme accélérateur de particules fantasques - Zibeline

L’expérience est captivante pour le spectateur qui et que traverse le Tourbillon des Temps de Gérard Grisey, devenu celui d’Anne Teresa De Keersmaeker par la grâce d’une transsubstantiation rare sur scène ; car voici des corps et voici de la musique et sans mysticisme aucun l’aboutissement d’une quête commune lorsque les premiers applaudissements se risquent à désigner le silence et l’ombre revenus. Comment un sextuor pour piano et cinq instruments devient-il lancers de bras, jetés de pieds, cous ployés ? Experte en fusion, la chorégraphe reste à mille lieues de toute confusion : l’analogie entre les gestes et les sons témoigne d’une danse sortie de l’analphabétisme, qui sait écrire et lire, transforme les rythmes de la partition en dynamiques pour les corps, les hauteurs en placements dans l’espace, les timbres en caractères du geste, les volumes en amplitude. Le tout avec une précision, et un lyrisme, qui contamine jusqu’à l’interprétation de l’Ensemble Ictus, à mille lieues de l’interprétation sèche et lente associée souvent à cette musique spectrale. Car la rencontre est organique : le pianiste s’éclipse et en un clin d’œil son double, danseur, plaque l’accord sur le clavier ; en un sidérant mouvement elliptique, le piano se mêle aux danseurs, continuent sa pluie d’accords déployés. Au sol des cercles tracent la spirale fondamentale sans cesse cassée puis reprise dans ce processus collectif de mise au clair de la durée pure ; comme dans un accélérateur de particules fantasque ou une centrifugeuse turbulente, chaque danseur s’appartient, marche, saute, respire tout simplement, égrène le temps en interaction avec le groupe et les sons, tous tournés dans la même direction ; euphorie sans flottement, épure sans sécheresse aux sources de la musique et de la danse : tout y est décision…

MARIE JO DHO et AGNÈS FRESCHEL
Mai 2014

Vortex temporum a été donné au Silo, Marseille, les 16 et 17 mai

Photo : Vortex-Temporum-c-Anne-Van-Aerschot