Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Port de Bouc a fêté les 30 ans du théâtre du Sémaphore dans toute la ville

Le Sémaphore ne vieillit pas, il grandit

Vérifier les jours off sur la période
Port de Bouc a fêté les 30 ans du théâtre du Sémaphore dans toute la ville - Zibeline

Le théâtre Le Sémaphore de Port-de-Bouc a fait participer la ville à ses 30 ans

Des fanions colorés à la guirlande guinguette dignes d’un anniversaire festif, rendez-vous était pris pour fêter les 30 ans de la scène port-de-boucaine qui, pour l’occasion, prit ses aises dans la ville.

Et c’est au faîte d’un des immeubles jouxtant le théâtre, debout face au vide, qu’apparurent les cinq traceurs de la team d’Antoine Le Menestrel. Vertige. La délicatesse avec laquelle ils se déplacent, vifs et agiles, abordent les obstacles, murs, pentes de toitures, façades sur lesquels ils semblent glisser… est sidérante. Les corps se lovent dans l’espace le plus improbable, réinventent les architectures que l’œil seul ne peut deviner, rendant presque poétique une succession de balcons identiques. Aspérités, fissures, accrocs s’apprécient différemment, le béton qui délimite quotidiennement la vision, même coloré, s’en trouve modifié. Leurs Lignes de vie sont à chaque fois différentes, s’adaptant aux squelettes urbains des lieux qu’ils redessinent de leur présence infiniment poétique. Au sol, casque sur les oreilles, Le Menestrel sourit, soulignant la folle prouesse réalisée.

Regards encore ébahis, il est temps de se rendre dans la cour du cinéma Le Méliès (et non à la presqu’île, à cause du vent) pour assister au spectacle de Cirque La Compagnie, L’avis bidon. Et des bidons il y en a, dans un décor qui compte aussi une bascule, un mât chinois, une échelle libre… C’est une drôle de famille (même les bidons ont un prénom !) dont il est question au fil des acrobaties, de la chanson Pim Pam Poum des Frères Brothers qu’ils entonnent a cappella, au monologue déclamé par l’un d’eux qui règle ses comptes avec sa belle-mère en enchaînant les numéros les plus fous sur le mât. Tout se déploie avec humour et virtuosité dans une chorégraphie de voltiges ahurissantes. C’est sur le port que nous ferons connaissance avec un trio des plus étranges. Trois hommes d’âge mûr, costumés et apparemment en quête de quelque chose… Sautillant silencieusement, ils ne se quittent pas, étrange ballet qui les fait se déplacer aux quatre coins d’une petite scène délimitée par les spectateurs déjà hilares. Des cris, quelques borborygmes et une gestuelle qui n’est pas sans rappeler Jacques Tati. L’absurde règne en maître dans l’univers de ce collectif, The Primitives, qui, d’un regard ahuri ou d’un geste de la main, crée d’incongrues situations qui se passent de mots mais pas de rires ! De là à trouver ce qu’ils cherchent…

Après un retour au théâtre avec la Fanfaraï Big Band, et avant son concert et le gâteau de circonstance, les mots de Jo Ros, président du Sémaphore, Laurence Cabrol, sa nouvelle directrice et Patricia Fernandez-Pédinielli, maire de Port-de-Bouc (PCF) -en l’absence notable de celui qui dirigea le théâtre depuis sa création, Pierre Grafféo-, allèrent dans le même sens, souhaitant au lieu de poursuivre dans l’impertinence et la créativité son ancrage artistique dans une ville dont la maire a rappelé que « la culture est au centre du projet municipal ». De quoi fêter encore de nombreux anniversaires !

DOMINIQUE MARÇON
Avril 2019

Les 30 ans du théâtre Le Sémaphore se sont déroulés le 27 avril à Port-de-Bouc

Photo : (Sémaphore) Lignes de vie, Cie Lézards Bleus © Do.M


Cinéma Le Méliès
12 Rue Denis Papin
13110 Port-de-Bouc

04 42 06 29 77
http://cinemelies.fr/


Théâtre le Sémaphore
Centre Culturel
rue Turenne
13110 Port-de-Bouc
04 42 06 39 09
www.theatre-semaphore