Vu par Zibeline

Textuellement transmissible, vertige des mots avec Xal

Le miracle des mots

Textuellement transmissible, vertige des mots avec Xal - Zibeline

S’il est un spectacle qui rend hommage aux grands textes et aux grands auteurs de notre littérature, c’est bien celui de XaL, Textuellement transmissible. Durant plus d’une heure il évoque des « poésies » que les spectateurs reconnaissent et peuvent même dire en même temps que lui. Cela va d’Oceano nox de Victor Hugo, à Mignone allons voir si la rose…, de Ronsard en passant par Rimbaud, Verlaine, Lamartine, Baudelaire, et le théâtre n’est pas oublié avec l’évocation de Racine ou Shakespeare ! Une occasion de réviser nos classiques et un bel éloge de notre langue française et de ceux qui l’ont servie, alors qu’elle a tendance à se paupériser aujourd’hui selon XaL. Il en donne d’ailleurs des exemples hilarants en rapprochant les alexandrins raciniens et le langage des banlieues ! Troquant un costume de marin du XIXe pour la tenue d’un acteur fauché, jouant d’une canne, d’une chaise, ouvrant un livre ou faisant ses valises, il fait vivre de multiples personnages avec humour et fantaisie. Ne nous y trompons pas, une réflexion profonde sur la place de la culture et de la langue est sous-jacente, de même que l’évocation du travail de l’acteur et des intermittents du spectacle. Un joli parallèle est fait entre l’acteur et l’enfant : ne jouent-ils pas tous les deux ? XaL évoque ses années de formation, les cours de diction, les petits boulots alimentaires avec le tournage des pubs pour le loto ou Royal-Canin. Il interpelle et questionne les spectateurs, en appelle un à ses côtés qui se prête bien volontiers à l’exercice. Un des moments-clé de ce spectacle est celui où il évoque le rêve des acteurs d’avoir autant de spectateurs que les « artistes » du stade de l’OM et où il fait parler les spectateurs marseillais « avé l’assent » : il n’a pas besoin de se forcer car c’est un enfant du pays.

Le 25 mai, XaL a joué dans le Théâtre Volant de Jean Guillon, installé dans la cour de l’immeuble du Corbusier à Marseille. Il s’agit d’un autobus de cinquante places, logé par la RTM quand il ne sert pas pour des spectacles. Dans ce petit espace le texte de XaL et de ses acolytes Sam Khébizi et Hervé Lavigne, qui est également le metteur en scène, a pris une dimension nouvelle, celle de la confidence. Car XaL a le talent d’être proche des gens en plus de la maîtrise parfaite de son art.

CHRIS BOURGUE
Juin 2019

28 juin
Musée du Terroir Marseillais, Marseille
04 91 68 14 38

Photographie © Marie Boireau


Musée du Terroir Marseillais
5 Place des Héros
13013 Marseille
04 91 68 14 38
http://www.musee-provencal.fr/