Le piano oriental, nouveau roman graphique de Zeina Abiracheb

Le juste tonLu par Zibeline

Le piano oriental, nouveau roman graphique de Zeina Abiracheb - Zibeline

C’est une belle histoire de notes et de mots. De voyages aussi. Dans le monde, la musique, la langue. Zeina Abiracheb revient au roman graphique avec Le piano oriental, un ouvrage superbe qui déploie ses lignes et ses volutes en noir et blanc sur plus de 200 pages, et qu’on referme à regret. La jeune bédéiste et illustratrice franco-libanaise plonge une fois encore dans le passé de sa famille et dans le sien pour cerner une identité complexe. Le piano oriental débute à Beyrouth en 1959 au moment où Abdallah Kamanja vient de recevoir la réponse positive d’un célèbre facteur de pianos viennois : le piano très spécial qu’il a mis au point intéresse ! C’est qu’Abdallah Kamanja -le personnage, fictif, est inspiré de la figure de son grand-père auquel Zeina Abiracheb dédie le livre-, a trouvé, après moult tentatives infructueuses et grâce à l’aide bien involontaire d’une voisine excédée, comment rendre, sur un piano européen, le quart de ton oriental. Cette invention révolutionnaire ne connaîtra pas le succès escompté, mais qu’importe. Avec son « piano oriental » Abdallah aura lancé un pont musical entre l’Occident et l’Orient. Comme le fait la narratrice, toujours entre Paris et Beyrouth, entre le français et l’arabe. « Je tricote depuis l’enfance une langue faite de deux fils fragiles et précieux » écrit-elle joliment. Le livre tricote lui aussi deux histoires : celle d’Abdallah et celle de Zeina. On passe de l’une à l’autre, comme au fil d’associations d’idées, l’aventure viennoise de l’un appelant les voyages de l’autre ; le système particulier du piano faisant écho à la langue particulière de la narratrice. On retrouve avec plaisir le graphisme de Zeina Abiracheb, à la fois net, très contrôlé, si lyrique pourtant. Et son univers, d’une tendresse, d’un humour, d’une poésie inimitables.

FRED ROBERT
Mai 2016

Le piano oriental
Zeina Abiracheb
Casterman, 22 €

Zeina Abiracheb était invitée aux Escapades littéraires de Draguignan en avril dernier. Elle sera prochainement au MuCEM