Anouar Brahem au Grand Théâtre de Provence d’Aix-en-Provence

Le goût du silenceVu par Zibeline

Anouar Brahem au Grand Théâtre de Provence d’Aix-en-Provence - Zibeline

Moment de magie pure au GTP avec la venue d’Anouar Brahem en quartet pour son concert The Astounding Eyes of Rita, (disque paru sous le label ECM en 2009). Accompagné de trois musiciens venus d’horizons différents, Klaus Gesing (clarinette basse), Björn Meyer (basse), Khaled Yassine (darbouka, bendir), le prince du oud tisse de subtils échos entre les brumes nordiques et la luminosité de l’Orient.

Les instruments s’accordent, les mélodies ourlées de rêve se posent sur les rythmes ostinato, les motifs se répondent, se croisent, se parent d’échos, la pureté des lignes s’incarne dans les souffles, la matérialité des clapets de la clarinette, le percussif corps de la guitare basse, la peau de la darbouka, les cordes du oud, aériennes… Osmose souveraine entre mélismes persans et géométrie jazzique. Les solos empruntent chacun à l’univers de l’autre, en sculptent la matière vaporeuse en un art souverain d’une sérénité nimbée de mélancolie. L’auditeur est emporté dans les vagues sonores, l’air prend une autre texture, l’écoute suit d’autres modes, portée par l’émotion. Le public est enveloppé d’une atmosphère cotonneuse, où tout devient évidence, pensée méditative.

Le thème est emprunté au poète Mahmoud Darwich, dont un titre est éponyme du spectacle, gardé en anglais. « Entre nous, mille oiseaux mille images / D’innombrables rendez-vous / Criblés de balles »… La perte de l’être aimé, métaphore de celle de la terre natale de Palestine est évoquée dans sa violence, et sa poignante nostalgie, « Il était une fois / Ô silence du crépuscule / Au matin, ma lune a émigré, loin / Dans les yeux couleur de miel / La ville / A balayé tous les aèdes, et Rita / Entre Rita et mes yeux, un fusil ». Le tournoiement des notes nous conduit au cœur des villes et des contrées frappées par la bêtise des hommes, The lover of Beirut, Stopover at Djibouti, Galilée mon amour, Al Birwa, (où naquit Mahmoud Darwich). Magique spiritualité…

MARYVONNE COLOMBANI
Janvier 2020

The Astounding Eyes of Rita a été donné le 18 janvier au Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence

Photographie : Anouar Brahem © CF Wesenberg

Grand Théâtre de Provence
380 Avenue Max Juvénal
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net