Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

La toile du Paradis, enquête policière et récit romancé de la vie du Douanier Rousseau, aux éditions Philippe Picquier

Le Douanier des rêves

La toile du Paradis, enquête policière et récit romancé de la vie du Douanier Rousseau, aux éditions Philippe Picquier - Zibeline

Après des brillantes études d’art à Paris, Hayakawa Orie, éminente spécialiste d’Henri Rousseau, était retournée au Japon, et avait changé complètement de vie en choisissant un simple poste de surveillante de musée. En 2000, son passé la rattrape quand elle est convoquée chez le directeur : elle est réclamée par le MoMA pour participer aux négociations pour le prêt de la dernière oeuvre de Rousseau exécutée six mois avant sa mort en 1910, Le Rêve. La voilà brutalement projetée 17 ans en arrière.

Commence alors le récit d’une étrange aventure lors de l’été 83. Tandis qu’elle est chercheuse à Paris, elle est sollicitée pour se rendre à Bâle chez un célèbre et mystérieux collectionneur d’art. Elle y rencontre Tim Brown, assistant du conservateur du MoMA. Tous deux sont mis en concurrence pour décider de l’authenticité d’un tableau qui ressemble au Rêve et s’intitule J’ai rêvé. Ils ont sept jours pour trancher. Sept jours pour s’observer, se mesurer, s’apprécier… peut-être. Le lecteur assiste à l’avènement de l’art naïf, pénètre dans l’univers étrange de cet artiste talentueux mort dans la pauvreté, souvent décrié et moqué, mais reconnu par Picasso et Apollinaire qui l’ont aidé en lui achetant des tableaux.

L’auteure, Harada Maha, qui est conservatrice au Japon et connaît parfaitement le milieu, nous entraîne dans les secrets des négociations des musées, révèle la rivalité entre les conservateurs, le rôle des banques et de la presse, les rapports de force et la méfiance entre les mondes occidental et oriental. Le « voyage » d’un tableau unique et inestimable est une entreprise périlleuse, et d’énormes intérêts financiers sont en jeu. Le texte est à plusieurs voix, avec une typographie différente pour chacune, et se lit à la fois comme une enquête policière et le récit romancé de la vie de Rousseau et de la genèse de son œuvre. Captivant.

CHRIS BOURGUE
Juillet 2018

La toile du Paradis
Harada Maha
Éditions Philippe Picquier, 20 €