La Décision de Karine Tuil, roman sur la justice antiterroriste paru chez Gallimard

Le dilemme de la prisonnièreLu par Zibeline

La Décision de Karine Tuil, roman sur la justice antiterroriste paru chez Gallimard - Zibeline

2016, un an après les attentats. Alma Revel est juge d’instruction antiterroriste. Elle dirige les enquêtes, interroge les suspects, et rassemble les preuves contre les djihadistes. Elle fait face quotidiennement à l’horreur, aux vidéos de décapitation de Daesh, aux discours intégristes et aux menaces de mort. Angoissée, surmenée, blessée dans son intimité, Alma s’éloigne de son mari et craint pour ses enfants. Hantée par le dilemme entre condamnations injustes et clémence aux conséquences dramatiques, sa vie va basculer lors de l’instruction d’Abdeljalil Kacem, un suspect rentré de Syrie.

Il est apparent à la lecture de La Décision que Karine Tuil a passé de nombreuses heures avec des professionnels de la justice : elle construit ici un véritable récit documentaire sur un métier aussi dangereux que méconnu. Récit aux airs de tragédie grecque, car la narration, en analepse, mène vers un dénouement attendu. Ce qui se distingue ici, c’est d’abord la mise en scène de ce microcosme judiciaire qui semble se refermer sur l’héroïne : les menaces, les agressions, les murs infranchissables du tribunal, une prison qui ne la quitte pas, y compris lors des moments passés en famille. Même l’histoire d’amour que vivra Alma, échappatoire apparente, renforcera cet enfermement et conduira aux conflits d’intérêt. L’écrivaine se confronte au Mal et ses lecteurs apprécieront l’incursion dans le fil directeur des thèmes chers à l’autrice : la signification de la judéité, les jeux de pouvoir, les difficultés du couple.

Le récit à la première personne est alterné avec les transcriptions des interrogatoires d’Abdeljalil, nous invitant à nous poser les mêmes questions qu’Alma : repentir ou taqiya (dissimulation de la foi musulmane par la ruse) ? Peut-on comprendre l’horreur, dans quel terreau peut-elle apparaître ? La Décision, comme ses personnages, interpelle par un style direct et une froideur presque procédurière mais s’avère aussi efficace que déstabilisant.

PAUL CANESSA
Janvier 2022

La Décision
Karine Tuil
Éditions Gallimard 20 €