Brillante reprise de Cendrillon au Grimaldi Forum

Le conte ou la quête de la profondeurVu par Zibeline

La chorégraphie de Jean-Christophe Maillot tissée à partir du conte de Cendrillon n’a pas pris une ride depuis sa création en 1999. Laissant de côté l’opposition entre cruauté et douceur, le directeur des Ballets de Monte Carlo choisit une nouvelle lecture où sont confrontées superficialité et profondeur. La marâtre (Anna Blackwell), manipulatrice et avide, impose ses charmes au père de Cendrillon (Matèj Urban), veuf désespéré qui recherche l’être aimé dans les replis de ses souvenirs, tandis que Cendrillon (Alessandra Tognoloni) pleure la perte de sa mère. Magie de [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous