Vu par Zibeline

Entre les deux grands A, l'Amour et l'Argent, se glisse la pièce L'or et la Paille...

Le charme de la chicorée frisée…

• 16 janvier 2015, 29 janvier 2015⇒30 janvier 2015 •
Entre les deux grands A, l'Amour et l'Argent, se glisse la pièce L'or et la Paille... - Zibeline

En ce début d’année si lourd, un élan de légèreté primesautière anime le Jeu de Paume avec L’or et la Paille de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène par Jeanne Herry. La pièce créée en 1956 s’inscrit dans la lignée du théâtre de boulevard qui a fait les belles heures de l’émission de Pierre Sabbagh Au théâtre ce soir. De quoi s’agit-il ? D’argent, beaucoup…Les premiers mots donnent le ton : « donne-moi de l’argent ! » demande Géraldine (Céline Martin-Sisteron) à Thierry (Loïc Riewer) dès sa fracassante entrée en scène. Mais de l’argent, il n’y en a pas… les deux jeunes gens qui occupent l’appartement d’un ami et revendent sans vergogne tout ce qu’il contient, sont préoccupés par cet unique dessein, trouver de l’argent. Les plans s’échafaudent, mais le téléphone est coupé… surviennent deux espoirs en la personne d’un magnat des tuyaux et d’une milliardaire, tous deux veufs. Tenter de conclure des mariages blancs et s’approprier les fortunes devient une occupation essentielle… mais voilà, le jour du mariage de Thierry avec sa veuve, Géraldine revient… la farce est devenue trop lourde… et puis il y a comme dans toute comédie qui se respecte, la scène de reconnaissance, cocasse et haute en couleurs entre nos deux richissimes pigeons (les excellents Hélène Alexandridis et Olivier Broche) où l’on passe avec délectation dans le monde de l’opérette. L’amour sort vainqueur ou presque, croit-on vraiment à la conversion sage et ascétique de nos jeunes personnages ? Certes, on ne criera pas au chef d’œuvre, mais on ne peut nier la drôlerie de l’ensemble, sa mécanique bien huilée, la qualité des comédiens, l’allant de la mise en scène, même si des coussins qui tombent des cintres ne sont pas de la plus grande subtilité. Sans prétention, ce théâtre nous divertit, et le rire est devenu bien nécessaire.

MARYVONNE COLOMBANI
Janvier 2015

L’or et la Paille a été vu le 16 janvier, au théâtre du Jeu de Paume, Aix en Provence

Copyright photographie: Raphaël Arnaud

Prochainement : les 29 et 30 janvier au Théâtre Liberté, Toulon

 

 

 


Théâtre du jeu de Paume
17, 21 rue de l’Opéra
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr