A La Valette-du-Var, l'espace d’art Le Moulin expose les oeuvres de Virginie Hervieu-Monnet, Sandra D. Lecoq et Sara Ouhaddou

Le canevas au fémininVu par Zibeline

• 7 novembre 2015⇒9 janvier 2016 •
A La Valette-du-Var, l'espace d’art Le Moulin expose les oeuvres de Virginie Hervieu-Monnet, Sandra D. Lecoq et Sara Ouhaddou  - Zibeline

Empruntant aux gestes traditionnels de la couture, de la broderie et du tricotage, Virginie Hervieu-Monnet, Sandra D. Lecoq et Sara Ouhaddou tissent ensemble un dialogue à points serrés. Venues respectivement de Marseille, Nice et Draguignan, elles trouvent à l’Espace d’art Le Moulin un cadre à leur (dé)mesure. Des voûtes en pierres, des cimaises blanches aérées, des percées au sol lumineuses qu’elles habitent de sculptures tramées, d’objets design et de reliefs muraux. Tel le Pénis Carpet 4 «Yellow» de Sandra D. Lecoq qui s’ébat joyeusement à même le sol, en tissus tressés multicolores, bref, bandant ! Le corps éventré de Contexture 2 de Virginie Hervieu-Monnet, comme un gros animal échoué, n’est plus qu’une masse informe de films plastiques polyéthylène. On est tenté de voir dans ces déchets et rebus la dénonciation des traces laissées par nos sociétés de consommation, gestes anti écologiques absolus… Tels encore les «tapis» de caoutchouc recyclé de Sara Ouhaddou perlés de fines broderies, épinglés sobrement aux murs : des entrelacs de matière sombre surgit une cartographie imaginaire où tout est éclatement, dispersion, constellation. Reprenant à son compte le motif décoratif traditionnel artisanal, Sara Ouhaddou détourne un matériau moderne -le caoutchouc- à des fins quasi picturales. Côte à côte, trois pièces composent une frise où s’épanchent, en dégradés, des motifs bleus (compression), rouges (implosion) et verts (éclatement vertical). Et «l’objet entre deux», comme elle le nomme, devient unique.

Avec Virginie Hervieu-Monnet, la laine retrouve sa légitimité dans des compositions murales à géométrie variable, à poids variable, «qui évoquent par leur composition la structure en forme de grille orthogonale, emblématique de l’abstraction géométrique historique».

Ouvragées ou brutes, conceptuelles ou abstraites, sur le principe du tableau ou en 3D, mais dans la droite ligne de l’art textile -des tapisseries du moyen-âge aux courants Arts and Crafts, Art Nouveau ou Bauhaus-, les pièces de Virginie Hervieu-Monnet, Sandra D. Lecoq et Sara Ouhaddou frayent un nouveau chemin en résonance avec les mythologies et les rituels de la société actuelle.

MARIE GODFRIN-GUIDVCELLI
Décembre 2015

Trame
jusqu’au 9 janvier
Espace d’art Le Moulin, La Valette-du-Var
04 94 23 36 49
www.lavalette83.fr

Photo : © Lothaire Hucki, octobre 2015