Jérôme Deschamps s'attaque au Bourgeois Gentilhomme

Le Bourgeois ébaubiVu par Zibeline

Jérôme Deschamps s'attaque au Bourgeois Gentilhomme - Zibeline

Difficile pour les Marseillais d’échapper à Molière en ce mois de novembre. Tandis que le Tartuffe de Macha Makeïeff a su rappeler à La Criée combien toute prédation sait se parer de séduction et d’éblouissement, Le Bourgeois Gentilhomme de Jérôme Deschamps, son collaborateur et compagnon de toujours s’est lui aussi fait remarquer à l’Opéra de Marseille. Chez l’une comme chez l’autre il fut question de cet émerveillement face à la possibilité d’une transcendance. De même que Madame Pernelle, à la solde du dévot jusqu’à l’extase vocale, s’exclamait « Je suis toute ébaubie, et je tombe des nues », le Monsieur Jourdain incarné brillamment par Jérôme Deschamps demeure sonné par la beauté des arts qu’il côtoie. Moins soucieux d’être anobli et donc de se rêver plus grand, ce Bourgeois-là se rêve ailleurs. L’ébaubi acteur est également un ébaubi metteur en scène, ravi de redonner naissance à la pièce dans sa version luxuriante d’Opéra-Ballet, porté par la musique de Lully : s’y succèdent ainsi des chanteurs remarquables –Jérôme Varnier, Vincent Lièvre Picard, Natalie Pérez et Lisandro Nesis- et des danseurs insufflant, sous la direction de Natalie van Parys, du panache et de l’humour aux chorégraphies de cour. De même que les comédiens en tout début de pièce, les Musiciens du Louvre pourront peiner, de par leur modeste effectif, à emplir toute la salle de l’Opéra. Mais le tout se révèle enlevé, porté par un sens du rythme et du comique à toute épreuve. Si bien qu’on ne voit pas les trois heures de spectacle passer. La distribution tient la dragée haute à ce Bourgeois pourtant bête de scène, en ne craignant jamais d’en rajouter. Ainsi, le maître de danse de Guillaume Laloux poussera son rôle jusqu’à une caricature aux relents homophobes, quand son Dorante s’avèrera bien plus efficace ; la Nicole de Pauline Tricot remporte quant à elle tous les suffrages lors des bravi.

SUZANNE CANESSA
Novembre 2021

Le Bourgeois Gentilhomme a été joué du 18 au 20 novembre à l’Opéra de Marseille

Photo © Marie Clauzade

Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/