« Un jour qui était la nuit » de Jean-Loup Trassard, écrivain de l'agriculture passée

Le bon vieux tempsLu par Zibeline

Jean-Loup Trassard est né en 1933. Sa dernière publication chez Gallimard, Un jour qui était la nuit, d'une certaine manière, témoigne de cette longévité littéraire qui évoque un monde qui n'est plus du tout le nôtre : celui essentiellement des cantons et des campagnes de France où l'on roulait en Dauphine et où les gens parlaient encore un français très local et où les prénoms étaient systématiquement précédés de l'article défini. Le livre sous-titré récits en réunit 15, dont le quatrième sert de titre à l'ensemble. Il ne s'agit [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous

Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? Allez consulter notre page d'aide par ici