Retour sur le 32e Festival du 1er Film Francophone avec l'association La Ciotat Berceau du Cinéma

Le berceau de l’EdenVu par Zibeline

• 23 octobre 2013 •
Retour sur le 32e Festival du 1er Film Francophone avec l'association La Ciotat Berceau du Cinéma - Zibeline

C’est dans la salle de l’Eden, comble, que s’est achevé le 23 octobre le 32e Festival du 1er Film Francophone organisé par l’association La Ciotat Berceau du Cinéma. Le public qui a attendu patiemment plus d’une heure, debout dehors -car si au temps des Lumière l’Eden accueillait 250 spectateurs, la jauge n’est plus que de 166 places-, a été «récompensé» ! Eric Lange, collectionneur passionné de films anciens, a projeté avec le Cinématographe quatre films, Arrivée d’un train en gare de La Ciotat, L’Arroseur arrosé, le Repas de bébé et Sortie d’usine, un moment très émouvant dans le plus vieux cinéma du monde. Les frères Lumière s’étant essayés au cinéma en relief, on a pu voir aussi quatre de leurs films, réalisés en 1935 ainsi qu’un film plus ancien de Méliès, L’Oracle de Delphes de 1903.
Une plongée dans le cinéma des origines avant de revenir à la compétition 2013 et à son palmarès présenté et commenté par le jury que présidait Etienne Chatiliez. Marie-Christine Barrault, Patrick Bouchitey, Sophie Mounicot, Brigitte Rouan, Jean-François et Robinson Stevenin ont dû choisir entre dix longs et dix courts métrages. Pour les courts, ils ont attribué un prix ex aequo à Help de Jean Marbeuf et à Se taire de Tancrède Delvolvé.
Après avoir insisté sur l’importance du scénario, ils ont particulièrement apprécié celui du film de François Pirot, Mobil home, où ils ont aussi remarqué l’interprétation des deux acteurs et ont donné le prix du meilleur comédien à Guillaume Gouix. Le prix de la meilleure musique est revenu à Armand Amar pour Né quelque part de Mohamed Hamidi qui a obtenu aussi le Prix du Public. Celui du meilleur réalisateur a été attribué, pour Populaire, à Régis Roinsard, «rendu fou par la présence de Marie- Christine Barrault» qui, elle, a annoncé le coup de Cœur du Jury : La Fille du 14 juillet d’Antonin Peretjatko. Quant à Ombline (lire ici) de Stéphane Cazes, il a obtenu le Lumière d’Or du meilleur long métrage ainsi que le prix de la meilleure actrice pour la superbe interprétation de Mélanie Thierry.
La soirée s’est terminée par un hommage rendu à Marie-Christine Barrault à qui on a offert, comme aux autres invités, un siège à son nom et la projection du film de Jean-Charles Tacchella, Cousin, cousine qui a obtenu le prix Louis Delluc en 1975.

ANNIE GAVA

Octobre 2013 

Photos : Ombline de Stéphane Cazes © Laurent Thurin Nal et Le jury du Festival du 1er Film Francophone © Annie Gava

La Ciotat Berceau du Cinéma
Hôtel Grimaldi-Regusse
18, rue Adolphe Abeille
13600 La Ciotat
06 23 92 59 52
http://www.berceau-cinema.com/