Pop lavandes, une exposition hors des sentiers battus ou folkloriques

Lavandes à tous les étagesVu par Zibeline

• 27 octobre 2021⇒31 octobre 2021 •
Pop lavandes, une exposition hors des sentiers battus ou folkloriques - Zibeline

Au centre de Roquevaire, l’exposition Pop lavandes se veut festive et conviviale. Sous la houlette de Rodia Bayginot, elle rassemble des artistes aux expressions plastiques diverses, lancé·e·s dans un projet ouvert qui se veut novateur : il s’agit de trouver une expression juste de la Provence hors des sentiers battus et folkloriques. Oublions les cigales, l’accent et la Bonne Mère… Sauf qu’on y revient en détournant le propos, en se moquant de la tradition, mais en l’utilisant avec délectation. Ainsi Muriel Auzias met en scène une immense sardine (vous savez, celle qui a bouché le Vieux Port…) faite de tissus, de fil de fer, tandis que Dani Cayrol rend un hommage appuyé à celle qu’on adore ou qu’on déteste, la fameuse Orane Demazis, une des égéries de Pagnol ! Graffen Walder détourne les héros de BD : Superman devient Super Marius, Les fadolis attaquent (impression numérique sur toile). Beaucoup d’humour dans ces propositions ! Hikiko Mori exhibe ses Santons de Satan d’inspiration Mangas trash/gothique ; Jean-Louis Garcin, beaucoup plus romantique, voit les lavandières se transformer en geishas dans des amandiers devenus cerisiers du Japon… Rodia Bayginot répare, rhabille, transforme les vieux santons traditionnels pour leur donner une seconde vie, quant à son complice Philippe Ordioni, il préfère les déshabiller. Tous deux proposent un travail commun, photos, collages et graphismes effectués sur des pochettes de 33 tours et sur les disques, clins d’œil aux années 70 mais avec ancrage dans l’actualité politique régionale. Plus loin, Miléna Recanzone présente des travaux raffinés, mêlant aquarelle et collages, qui détournent les slogans et les images publicitaires, notamment le savon de Marseille, Le savon qui vous convient, et nous plonge dans un univers figé et onirique.

En amont, une action de Post’Art sur le thème avait été déclenchée, les courriers reçus ont fait l’objet d’une présentation en vidéo et sont consultables dans de grands classeurs à l’entrée. Durant le week-end d’ouverture, plusieurs interventions ont eu lieu : visites guidées, conférence sur la notion de Provence contemporaine, « provençalité », échanges avec Jo Corbeau, Yves Gerbal, partages avec les visiteurs. Le 24 octobre, après une lecture de Magali Bizot-Dargent, en provençal puis en français, d’un texte dans lequel elle se moque des Parisiens en mal de folklore typiquement provençal, une lecture de Danielle Vioux honore les rapports entre les mots, les siens, et les images, celles de Philippe Ordioni. Textes et images sont réunis dans un livre attachant dans lequel on circule avec plaisir. Pour finir, une très belle découverte a non seulement séduit, mais ému : Alexia Greco a chanté 5 textes de Danielle Vioux qu’elle a elle-même mis en musique avec des arrangements de Cyrille Lévy à la guitare. Elle s’accompagne aussi à la guitare ; sa voix, claire et légère, leur musique, résonnent encore longtemps dans la tête. Un duo à suivre !

CHRIS BOURGUE
Octobre 2021

L’exposition Pop lavandes est ouverte jusqu’au 31 octobre de 10h à 19h, salle Monseigneur Fabre, Roquevaire

À lire
Itinéraire provisoire  de Philippe Ordioni et Danielle Vioux
Éd. Photo#graphie, 17 €

Le livre est vendu avec un CD gratuit d’Alexia Greco

Vous pouvez encore envoyer vos Post’Art à :
Tous en œuvre, 106 chemin de la Sonce, La Plaine, 13360 Roquevaire

Photo : Rodia Bayginot, L’homme Vert Serie Transfigurations © Philippe Ordioni