L'Arlésienne, un immense projet participatif créé à Aubagne

L’AubagnaiseVu par Zibeline

L'Arlésienne, un immense projet participatif créé à Aubagne  - Zibeline

Quel immense projet participatif ! Monter L’Arlésienne de Bizet avec des chœurs amateurs, sacrément bons, mis en scène et se déplaçant dans un espace très contraint, au milieu de comédiens professionnels, de chanteurs lyriques semi-amateurs, de l’orchestre Divertimento complété par des professeurs du Conservatoire d’Aubagne… Quel beau dynamisme, quelle ressource dans la pratique artistique possède cette petite ville qui croit à la culture !

Le résultat artistique compte-t-il ? Et bien oui, et le moindre des respects que l’on doit à une telle entreprise est de la critiquer comme on le ferait d’une autre. Techniquement, il y a des défauts. Certains dus à l’annulation de répétition générale pour cause de pluie… qui a rendu parfois incertains les déplacements de foule et trop sommaires les effets de lumière ; d’autres au net manque de voix des solistes, doublé pour le ténor d’une maladresse scénique et pour la soprano d’un vibrato peu sûr ; d’autres à L’Arlésienne elle-même, musicalement sublime, mais comme Carmen franchement énervante par moment avec son homme envouté par une femme démon, et ramené par sa mère abusive vers une nunuche. La Reine d’Arles, présente dans la salle et saluée par les Élus, perpétue cette tradition provençale contre laquelle nombre de voix s’élèverait si elle venait de l’autre rive de la Méditerranée…

Les qualités ? L’orchestre Divertimento dirigé par Zahia Ziouani sonne bien, chaleureux, arrondi, et la chef porte dans ses bras une expressivité sans borne… même si quelques départs étaient approximatifs ; l’adaptation et la mise en scène de Renaud Marie Leblanc, qui coupe dans la Suite orchestrale, fait sonner les dialogues, ajoute quelques airs de Carmen, donne de la présence scénique au Chœur par quelques gestes, est d’une générosité qui transparait à chaque instant.

Le résultat ? Une véritable joie commune…

AGNÈS FRESCHEL

Juillet 2013

L’Arlésienne a été créée à Aubagne le 20 juin

Crédit photo : Marc Munari