Les femmes en force au salon d'art contemporain d'Aix en Provence, Le Sm'art

L’art sous les feuilles

Les femmes en force au salon d'art contemporain d'Aix en Provence, Le Sm'art - Zibeline

Le Sm’art, 11e Salon d’art contemporain d’Aix-en-Provence, s’est tenu à la mi-mai sous les arbres du parc Jourdan. Avec plus de 200 artistes déjà connus ou émergents, chacun dans une tente blanche, prêts à partager leur démarche avec le public, amateurs et collectionneurs. Cette importante galerie en plein air laisse une première impression tenace : la pop culture inspire décidément bien des pratiques contemporaines. On ne compte plus les super héros, stars hollywoodiennes, personnages de bande dessinée peints, sculptés, sérigraphiés. Autre remarque significative, parmi les artistes les plus originaux, nombre de femmes, dont l’œuvre intense attire le regard, avec pour point commun un amour très charnel de la matière. On a ainsi repéré Marie Chardiny, qui « travaille avec la réalité et ses rêves mélangés ». Sur les murs de toile de l’espace qui lui a été attribué, un œuf, emporté par un torrent de feuilles mortes (« en ce moment, je rêve d’œufs, j’ai été attirée par l’aspect un peu pelucheux du jaune, contrastant avec le blanc brillant »), un chat étoilé (« c’est une nuit en forme de chat, ou un chat en forme de nuit… »), une jeune femme soulevée par un courant d’air (« elle a déjà décollé, mais elle n’est pas encore partie »). Mme S., quant à elle, est venue de Marseille exposer ses belles dénudées, jouant des transparences et d’une animalité détonante, avec un plaisir d’entomologiste : elle épingle sur leurs corps de délicats papillons aux ocelles de papier brûlé… Autre artiste prometteuse, Aurore Laty, formée à Spilimbergo, capitale de la mosaïque en Italie. Son travail à base de matériaux naturels, marbres, galets, terres cuites, donne une impression de profondeur immédiate : « Les mosaïques contemporaines, qui ne sont pas des sols, permettent de jouer sur les formes et le relief. » Ses frênes corses, vus en contre-plongée et poussant très droit, semblent prêts à osciller sous le souffle de la Tramontane. Si l’ambition du Sm’art est bien d’être un « détecteur de talents », voilà qui est confirmé.

GAËLLE CLOAREC
Mai 2016

Le Sm’art a eu lieu à Aix-en-Provence du 12 au 16 mai
www.salonsmart-aix.com

Photos : Mme S, Hétérocères et Aurore Laty, Castaniccia © Gaëlle Cloarec

Laty-Aurore