Retour sur " Histoires Parallèles : Pays mêlés " organisé par Alain Buffard à Nîmes

L’art sans frontièreVu par Zibeline

 Retour sur

Chorégraphe et commissaire de cette exposition, Alain Buffard s’intéresse à ces individus qui ont subi un va-et-vient culturel en partie hérité du colonialisme du XIXe siècle. De gré ou plus souvent de force, ces rencontres ont produit des pensées, des œuvres et des histoires singulières. Histoires Parallèles : Pays mêlés ne parle pas de métissage culturel mais plutôt de ces richesses indescriptibles produites par un voyage au-delà des frontières ou par l’arrivée d’un étranger sur ses terres. Pour cela, le chorégraphe a choisi un endroit qu’il considère comme «emblématique de notre histoire coloniale», le muséum d’Histoire naturelle ainsi que la chapelle des Jésuites de la ville de Nîmes. Dans ces lieux publics s’insèrent des histoires qu’on ne trouve pas dans les livres d’école. Des histoires parfois locales, comme les portraits d’Anna-Katharina Scheidegger, de ces travailleurs indochinois amenés en France en 1914 qui ont apporté, par exemple, leur savoir à la riziculture camarguaise (voir p 70). Parfois touchantes comme la rencontre émouvante entre la mère de l’artiste turque Ferhat Özgür qui porte le foulard traditionnel et échange ses vêtements avec sa voisine, une professeure habillée de façon moderne. Parfois illégales comme The Mapping Journey Project, de l’artiste franco-marocaine Bouchra Khalili, qui montre à travers 8 vidéos ces migrants racontant leur parcours en dessinant sur la carte officielle leur propre carte clandestine.

Le concert des talentueux Ballaké Sissoko et Vincent Segal a donné l’occasion d’admirer le flux intense des notes délicates de la kora, une harpe-luth Malienne à 21 cordes, et le génie du violoncelliste qui pince, frappe, et fait vibrer les cordes de son instrument avec une aisance déconcertante.

Quant à Nadia Beugré, c’est sur scène qu’elle trouve ses Quartiers libres. La danseuse entreprend une lutte effrontée contre un monde asservissant, symbolisé par ce câble de micro enchainé à son cou, ou encore cette multitude de bouteilles en plastique vides dont elle est recouverte. Cette vision particulière du monde est le fruit du croisement des cultures qu’elle a vécues et permet ainsi la création d’œuvres aussi précieuses qu’uniques !

ANNE-LYSE RENAUT

Mai 2013

L’exposition Histoires parallèles : pays mêlés s’est tenue au muséum d’Histoire naturelle et à la chapelle des Jésuites du 7 mars au 28 avril, Nîmes

Ballaké Sissoko et Vincent Segal ont joué le 19 avril au Théâtre de Nîmes

Quartier Libres a eu lieu le 20 avril à l’Odéon, Nîmes

Crédit photo : X-D.R