La mondiale générale fait un pied de nez à la distanciation sociale

L’art de se rapprocherVu par Zibeline

La mondiale générale fait un pied de nez à la distanciation sociale - Zibeline

La Mondiale générale, compagnie arlésienne spécialiste des jeux d’équilibre sur bastaing (bloc de bois utilisé en charpente), était l’invitée du Théâtre Massalia dans le cadre de la Biac 2021, malheureusement réservée aux professionnels en ces temps de pandémie. Carré noir sur fond noir. Un plateau tout de sobriété pour cette petite forme intitulée Rapprochons-nous. Frédéric Arsenault et Alexandre Denis se hissent sur la poutrelle, positionnée dans le sens de la hauteur : à peine l’espace pour poser les orteils de l’un sur ceux de l’autre. Tenir debout n’est possible qu’en s’accrochant à celui qui vous fait face. Commence un jeu subtil d’interactions, très tendre. Il faut se toucher ! Comme un pied de nez à toutes ces semaines, ces mois de distanciation sociale, l’effet est décuplé sur un public pourtant rodé à toutes les audaces.

N’allez pas croire qu’il soit facile aux circassiens de contenir leurs gestes dans une telle proximité. Au fur et à mesure, les muscles se tendent, les réajustements se font moins fluides, des soupirs crispés s’échappent, amplifiés par le micro du troisième personnage, un preneur de son doté d’une longue perche (Julien Vadet). Leur dialogue, soudain audible par-dessus le crissement des chaussures, sollicitées lors des quarts de tour et des figures en « porte-mariée », déclenche l’hilarité : des bribes de philosophie basée sur Kung Fu Panda, des piques… « Tu es un peu plus lourd que moi quand même, non ? » « Quand tu ne fais rien, ça veut dire que je fais tout ! » Ils sont à 80 cm du sol, mais on tremble quand même à les voir trembler, suants. Jusqu’à la séparation finale, au soulagement cathartique. Magie du cirque, avec un petit quelque chose en plus : « Ah, ça fait du bien quand tu t’en vas ! ». Il est donc possible de ressentir trop de proximité… on avait oublié.

GAËLLE CLOAREC
Février 2021

Rapprochons-nous, sortie de résidence, a été présenté au Théâtre Massalia (Marseille) le 6 février. Dans le cadre de la Biac 2021.

L’équipe de La mondiale générale a répondu à nos questions dans le cadre de notre dossier Résidences en mouvement.

Photo : Rapprochons-nous © Théâtre Massalia

Théâtre Massalia
41 Rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 70
http://www.theatremassalia.com/