Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Le langage hypermoderne de l’architecture, par Nicolas Bruno Jacquet

L’architecture est art de suggestion

Le langage hypermoderne de l’architecture, par Nicolas Bruno Jacquet - Zibeline

Ces mots de Daniel Pennac restent associés à l’actualité de la construction, de ses idées et de ses tourments. Car la modernité n’avance pas tête baissée, elle pense avant tout et l’ouvrage paru chez Parenthèses Le langage hypermoderne de l’architecture répond brillamment à toutes les positions dubitatives que nous pouvons avoir sur les bâtiments qui nous entourent. Nicolas Bruno Jacquet fut d’abord danseur auprès de Maurice Béjart. Est-ce ce parcours florissant et sinueux qui lui a permis de construire cet ouvrage extrêmement riche. Pas moins de 168 illustrations en couleur, sans que ce sujet passionnant en soit réduit à un livre-catalogue. Car c’est avant tout un ouvrage théorique que nous propose l’ancien disciple et admirateur de l’indispensable Claude Loupiac. Ne se contentant pas d’explorer notre époque, l’auteur nous convie à un voyage aux références artistiques et philosophes lointaines afin de comprendre et questionner le champ polymorphe de l’architecture de notre temps. Entre deux parties théoriques aux exemples passionnants, sept entrées de stratégies constructives (plan, enveloppe, volume, surface, milieu, forme technicité) offrent une lecture originale et … moderne, faisant de cette ambitieuse invitation au voyage un précieux outil de compréhension et de découverte.
FRED ISOLETTA
Mars 2015

Le langage hypermoderne de l’architecture
Nicolas Bruno Jacquet
Editions Parenthèses, 34 €