Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Les Métamorphoses d’Ovide portées au théâtre par Guillaume Cantillon

L’amour va nous déchirer

• 5 juillet 2019⇒28 juillet 2019 •
Les Métamorphoses d’Ovide portées au théâtre par Guillaume Cantillon  - Zibeline

Quelle résonance à la mythologie dans l’esprit des hommes du XXIe siècle ? Amours interdites, transgressions, châtiments, érotisme, désir… tout était écrit par Ovide dans Les Métamorphoses vers l’an I. Guillaume Cantillon s’empare des libres traductions poétiques des Métamorphoses de Gilbert Lely pour composer sa nouvelle création Métamorphoses !. Une forme performative démarrée par une projection dans laquelle bataillent des images violentes, psychédéliques, sur la folie contemporaine : la nature en danger, les banques, l’industrialisation outrancière, la frénésie humaine, etc. Des cuts violents qui se succèdent à un rythme crescendo dont on ne comprend pas l’effet recherché. Cette mise en perspective de la société actuelle avec la pensée antique a-t-elle réellement besoin d’une radiographie visuelle et sonore anxiogène ?

Guillaume Cantillon nous sauve de cette atmosphère dépressive en déchirant la toile pour prendre le micro et conter, chanter, réciter de sa voix rocailleuse ou veloutée des histoires d’amour divines. Daphné et Apollon sur une musique acid techno des années 80 ; Orphée et Eurydice sur une création sonore onirique où il s’autorise l’usage de l’anglais pour transformer le théâtre en scène gospel ; Myrrha et Cinyras dans un jeu à la table qui lui offre l’occasion de se transformer, lèvres peintes, torse nu, filmé en gros plan sur écran. Son parti pris de structurer l’espace en trois plans, successivement abandonnés, crée la surprise et invite à une plus grande intimité pour atteindre une nature sauvage que nous avons quittée. Scène d’une grande justesse après avoir récité le poème de Diane et Actéon. La performance se métamorphose en continu par le jeu de lumières évolutif, la présence scénique du musicien Vincent Hours, les ricochets entre les Rolling Stones, Mike Brant et Antony and the Johnsons qu’ose l’acteur « candide ».

MARIE GODFRIN et JULES GUIDICELLI
Décembre 2017

Métamorphoses ! a été créé le 12 décembre 2017 au Théâtre du Rocher, La Garde. Il sera repris à Artéphile dans le cadre du Festival Off d’Avignon du 5 au 28 juillet 2019.

Photographie : Métamorphoses © Geoffrey Fages


Théâtre du Rocher
Avenue Marx Dormoy
83130 La Garde
04 94 08 99 34
www.ville-lagarde.fr/culture-au-rocher/la-saison-du-rocher-302.html