Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Jean-Paul Fargier nous fait parcourir l'œuvre prolifique, éclectique et sensible de Jean-Daniel Pollet

L’ami Fargier

• 15 juillet 2016 •
Jean-Paul Fargier nous fait parcourir l'œuvre prolifique, éclectique et sensible de Jean-Daniel Pollet - Zibeline

Soutenu par le Conseil Régional PACA, L’Ami Poulos de Jean-Paul Fargier était présenté ce vendredi 15 juillet au MuCem dans la sélection Histoires de portrait du FID. Le film enrichit la série Cinéaste de notre temps initiée en 1964 par André Labarthe et Janine Bazin, reprise par Arte en 89. L’Ami Poulos, c’est Jean-Daniel Pollet, surnommé ainsi en raison de son amour pour la Grèce où il tourna 7 films, lui l’enfant né en 36 dans le Nord Pas de Calais.

Comment faire le portrait d’un cinéaste si ce n’est en parcourant ses œuvres et en œuvrant son parcours ? Si ce n’est en approchant la genèse de la création tout en se servant du recul que procure le temps ? Proximité et vue d’ensemble à combiner sans chronologie. Familiarité d’un tutoiement à la grecque : « en Grèce on se dit tu ou on ne se parle pas» dit Jenny Karézi dans Une balle dans le cœur, polar mal ficelé de 66 où on aperçoit Françoise Hardy aux côtés de Samy Frey. Mise en perspective du travail de Pollet dans l’histoire du cinéma et des idées du 20è siècle. La Nouvelle vague bien sûr annoncée par Pourvu qu’on ait l’ivresse le premier court salué par Melville, tourné dans les guinguettes parisiennes autour du personnage de Léon, le « busterkeatonesque » Claude Melki. Un cycle délicieux de comédies populaires où on croise entre autres Bernadette Lafont, Jean-Pierre Marielle, Micheline Dax. Mais encore, le rapprochement dans le même temps avec l’avant garde intellectuelle de l’époque: Philippe Sollers, Jean Thibaudeau, Francis Ponge ou le sociologue Maurice Born pour donner voix aux lépreux de l’île grecque de Spinalunga. Méditerranée, Bassae, le Horla, «un cinéma poétique» disent les critiques…

L’ami Fargier, proche de l’ami Poulos dont il a terminé le dernier film de photographies Jour après jour, en 2006, -alors que le réalisateur diminué par un grave accident ne sortait plus de sa maison de Cadenet-  réussit à rendre compte de la diversité de l’œuvre et de sa cohérence intime. Par l’adresse directe au réalisateur, par le commentaire sur ses techniques de prédilection générant la narration (travellings et tourbillons), par la juxtaposition d’extraits ou la prise de parole de Pollet lui-même, le jeu de l’alphabet en contrepoint égrenant les mots : abîme, absence, agonie…et bien sûr cinéma!

ELISE PADOVANI
Juillet 2016

Photo : L’acrobate / D.R


FIDMarseille
Association Vue sur les Docks
14 Allée Léon Gambetta
13001 Marseille
04 95 04 44 90
http://www.fidmarseille.org/dynamic/


Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org