Le Festival Maison Blanche distille la photographie contemporaine dans plusieurs lieux marseillais

L’âme des marinsVu par Zibeline

• 6 novembre 2014⇒7 février 2015 •
Le Festival Maison Blanche distille la photographie contemporaine dans plusieurs lieux marseillais  - Zibeline

Le festival de photographie contemporaine Maison Blanche se déroule sur plusieurs lieux cette année. Après l’accueil des lauréats 2014 (Léa Habourdin, Pauline Hisbacq, Vincent Ceraudo, Olivia Pierrugues et Laure Barbosa) dans les salons de la Mairie des 9e et 10e arr., et avant qu’ils ne reviennent à la galerie MAD, on peut en ce moment découvrir l’oeuvre mise à l’honneur de Stephen Shore à l’Espace Culture. Le grand maître de la photographie, célèbre pour ses prises de vue en couleur à une époque où le noir et blanc régnait sans partage, a réalisé un journal visuel de ses voyages à travers les États-Unis dans les années 70. Cette exposition est l’occasion de découvrir l’essence d’une époque à travers ses détails quotidiens : pancakes et verre de lait, nuages flottant sur les highways, stations automobiles, drive in… Les plus curieux iront directement en bibliothèque feuilleter le livre consacré à un pan de son œuvre récente, visible sur place uniquement en vitrine. From Galilee to the Negev est ouvert sur deux photographies splendides : un monastère ensablé des environs de Bethleem (2009), et les collines ourlées de vert de Jéricho (2010). Les plus gourmands iront jusqu’à Madrid pour voir la rétrospective Stephen Shore, actuellement à la Fundación MAPFRE, ou devront patienter jusqu’à l’été prochain, car elle fera escale aux Rencontres d’Arles.
En attendant, pour compléter le parcours du festival, il ne faut pas manquer le travail de Marine Lanier, lauréate de l’édition précédente. Sa série Le Capitaine de vaisseau, inspirée de son histoire familiale, est un embarquement immédiat pour l’ère des explorateurs. On y croise toutes les superstitions maritimes, jusqu’à y discerner des fantômes de mouettes, qui selon la tradition abritent les âmes des marins perdus. L’exposition est adéquatement ponctuée d’une citation de Joseph Conrad : dans Au cœur des ténèbres, il évoque l’importance de ne pas voyager dans certains lieux dont on a rêvé enfant. L’imagination reste ainsi la plus forte.

GAËLLE CLOAREC
Novembre 2014

Stephen Shore
jusqu’au 4 décembre
Espace Culture, Marseille

Le capitaine de vaisseau
jusqu’au 13 décembre
La Traverse, Marseille
04 91 90 46 76
www.ateliers-image.fr

Lauréats 2014
du 8 janvier au 7 février
Galerie MAD, Marseille
04 91 82 83 46
www.esadmm.fr

Photo : Marine Lanier, Les Oiseaux #1, 2014, dimensions variables © Marine Lanier