Lalo Schifrin se décline, de la mandoline à l'accordéon

Lalo Schifrin for MandolinVu par Zibeline

• 1 février 2021 •
Lalo Schifrin se décline, de la mandoline à l'accordéon - Zibeline

À tous ceux qui verraient encore qu’en Lalo Schifrin le créateur du – certes inoubliable – thème de Mission Impossible, le foisonnant opus concocté par Vincent Beer-Demander et Nicolas Mazmanian a de quoi rappeler tout le contraire. À savoir que le compositeur argentin partage avec son compatriote Astor Piazzolla une œuvre et un parcours passionnants, à la croisée des genres et des formes. Où écriture savante, sens aigu de l’improvisation et de l’arrangement cohabitent et vont toujours de pair. Jazzman chevronné – il a, entre autres, fait ses armes auprès de Dizzy Gillespie – Lalo Schifrin a également suivi les enseignements d’Olivier Messiaen. C’est à cette part secrète de son œuvre que Nicolas Mazmanian rend hommage le temps de variations nourries des mêmes influences, où les couleurs baroques le disputent à l’utilisation sporadiques des célèbres modes à transposition limitée. Un Hollywood pavé d’ironie retentit sur la Fantaisie concertante « L.A. », de facture plus légère. La Sonata del Sur composée par Schifrin pour mandoline et dédiée à Vincent Beer-Demander allie à nouveau la patine de la musique ancienne à une énergie plus romantisante, que viennent électriser une pulsation très jazzy. La Fantaisie pour mandoline et accordéon, également dédiée au mandoliniste mais aussi à l’accordéoniste Grégory Daltin, déploie des jeux de timbres renversants.

SUZANNE CANESSA
Janvier 2021

Lalo Schifrin for Mandolin
Vincent Beer-Demander, Nicolas Mazmanian & Grégory Daltin
La Maison Bleue, 17 €
Sortie le 1er février