Vu par Zibeline

Pinocchio ou la conquête de la vérité de soi

La vérité n’est pas une plaisanterie…

• 3 juillet 2017⇒16 juillet 2017 •
Pinocchio ou la conquête de la vérité de soi - Zibeline

… ni un conte. « Soyez-en certains, jamais de ma bouche n’est sorti autre chose que la plus pure des vérités », déclare le directeur de la troupe (le baryton Stéphane Degout), narrateur de l’histoire de Pinocchio dans sa version d’opéra, composée par Philippe Boesmans sur le livret et la mise en scène de Joël Pommerat (à partir de sa pièce éponyme fortement réduite). Création mondiale en ouverture du Festival International d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence, ce Pinocchio est une merveille d’équilibre entre texte, musique, jeu des personnages et un décor en épure où les lumières d’Éric Soyer offrent de somptueux tableaux (la mer, le ventre de la baleine), tandis que l’usage de la vidéo (Renaud Rubiano) en noir et blanc double sur un autre plan certaines scènes, ou met à distance l’horreur de la pendaison du pantin. La cruauté du récit fondateur de Collodi est là, ainsi que sa dimension de parcours initiatique : le pantin de bois (magnifique Chloé Briot) doit affronter les masques du monde : les escrocs, les vendeurs d’espoir, les injustices des institutions qui devraient représenter la droiture, avant de retrouver son père (Vincent Le Texier) et devenir un vrai petit garçon. La partition inventive, qu’interprète le Klangforum Wien dirigé par Emilio Pomaricio, joue de tous les registres, légèreté et profondeur se conjuguent, distillant émotion, humour, ironie, tendresse, verve gouailleuse avec un égal bonheur, glisse des clins d’œil à d’autres airs, Mignon d’Ambroise Thomas, une chanson de prison d’un rébétiko (avec l’intrusion du violon tzigane de Tcha Limberger et l’accordéon de Philippe Thuriot), les volutes échevelées du saxophone de Fabrizio CassolPinocchio, c’est aussi cela, découvrir l’altérité, apprendre que la contrainte de l’école libère, comme le suggère la merveilleuse fée (la soprano colorature Marie-Ève Munger), et que la vérité des êtres est sans doute l’essentiel…

MARYVONNE COLOMBANI
Juillet 2017

Pinocchio a été donné au GTP les 3, 7, 9, 11, 14

à venir:

16 juillet

GTP, 0820 922 923 festival-aix.com

Photographie : Pinocchio, Joël Pommerat © Patrick Berger


Festival International d’Art Lyrique d’Aix en Provence
0820 922 923
http://www.festival-aix.com/