Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Ovni(s) de Jérôme Game du Collectif Ildi ! Eldi : croire ou non aux extraterrestres

La réalité existe

Vérifier les jours off sur la période
Ovni(s) de Jérôme Game du Collectif Ildi ! Eldi : croire ou non aux extraterrestres - Zibeline

Ça aurait pu être un film, c’est devenu une pièce de théâtre. Au départ il y a les témoignages issus de la pièce d’Ivan Viripaev, Ovni, collectés auprès de personnes affirmant être entrées en contact avec une forme de vie extraterrestre. Le dramaturge et réalisateur russe voulait en faire un film, qui n’a jamais vu le jour faute de production. C’est ce matériau qu’a retravaillé Jérôme Game, auteur, performeur et poète, à la demande du Collectif Ildi ! Eldi.

Evacuons d’emblée les questions sous-jacentes « tout cela leur est-il vraiment arrivé ? », « Ivan Viripaev a-t-il vraiment rencontré ces témoins ? », elles importent peu. Le texte-scénario se pose ailleurs, sur un besoin de croire et de penser qu’il y a autre chose ailleurs, pour apaiser le doute existentiel, et fait de ces « rencontres » inexplicables le prolongement du mythe ancien et persistant qu’est l’ovni.

Sur scène c’est bien un film sans images qui se tourne et se joue, sur un plateau sombre encombré de fils, de projecteurs, et d’un bric-à-brac qui servira tout au long des différentes prises de parole. Sophie Cattani, Alexandra Castellon, Grégoire Monsaingeon et Michaël Pas (Antoine Oppenheim était absent ce soir-là) se succèdent pour raconter le « contact » et ce qu’il a provoqué chez eux. Une jeune Australienne, un Russe vivant à Hong Kong, un coursier américain, des vies somme toute banales visitées inopinément, et irrémédiablement transformées. Avec une constante : un bien-être jamais vécu auparavant.

Autour des personnages s’affaire l’équipe de tournage, sans caméra mais avec lumières et éléments de décor bricolés. C’est de ces évocations que naissent des images, chaque spectateur se faisant « son film », prenant dans le long silence qui suit l’une des affirmations assénées lors du dernier témoignage, « la réalité existe », le temps de souffler un peu. Et de se transporter, avec les comédiens tout sourire, dans l’engin qui les aspire finalement, vers un ailleurs qu’on espère tous meilleur.

DOMINIQUE MARÇON
Avril 2019

Ovni(s) a été donné le 29 mars au Théâtre d’Arles

Photo : Ovni(s) © J. Oppenheim


Théâtre d’Arles
43 rue Jean Granaud
13200 Arles
04 90 52 51 55
www.theatre-arles.com