Vu par Zibeline

Je n’ai aucune idée sur Hitler de Karl Kraus aux éditions Agone

La prétérition de Cassandre

Je n’ai aucune idée sur Hitler de Karl Kraus aux éditions Agone  - Zibeline

La lecture de Karl Kraus fait l’effet d’un coup de poing ; parce que, à la suite de l’annonce programmatique en forme de prétérition Je n’ai aucune idée sur Hitler, sont annoncés les prémices de l’apocalypse que déclenche le IIIe Reich. Quelle impitoyable lucidité de ce texte, écrit en 1933 ! Agone édite ici la version abrégée, adaptée à la scène par José Lillo (voir Zib’28), de La Troisième nuit de Walpurgis (Agone 2005) écrite en référence au Second Faust de Goethe. Ce véritable pamphlet pratique une cinglante ironie. Écrivain et journaliste, Kraus oppose la presse qui apparaît comme un organe de propagande, mensonger, abrutissant, à la solde d’un pouvoir qui va d’ailleurs l’écraser et la littérature, seule forme d’expression libre, visionnaire, capable d’analyse. Il entrelace ses propos d’extraits du Faust de Goethe ou du Macbeth de Shakespeare. Terribles sont les renversements immondes, où le bourreau se pose en victime et la victime en bourreau, la destruction systématique des intellectuels, la volonté d’abrutissement de la population par un lavage de cerveau à grande échelle (temps de cerveau disponible ?), enfin, la capacité incroyable d’aveuglement alors que les premiers camps fonctionnent, que les commerces tenus par des Juifs sont détruits, que les jeunes filles allemandes qui sortent avec un Juif ont la tête rasée… tout ceci, déjà, en 33. Comment oser dire que l’on ne savait pas ! Les mécanismes de l’installation de la dictature et de la terreur sont démontés, les exactions dénoncées…
À lire absolument, pour apprendre à être attentifs aux signes.

MARYVONNE COLOMBANI

Avril 2013

Je n’ai aucune idée sur Hitler

Karl Kraus

Agone, 10 €