Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Retour sur la "Soirée magique" au Mucem

La magie incarnée

• 12 janvier 2019 •
Retour sur la

Le 12 janvier au soir, le Mucem accueillait une Soirée magique dans son auditorium, ponctuant l’ouverture de l’exposition Traversée des apparences à la Friche. Horloge remontant le temps, pièce d’échec en suspension, toiles dont les pigments colorés évoluent à vue d’œil, illusions visuelles venant surprendre nos sens et agacer notre logique… Voici un petit aperçu du contenu de cette exposition magique.

Certains artistes nous plongent dans un univers : autour du Tricot de Denise, le magicien Rémi Lasvèsnes dévoile le boudoir de sa présumée grand-mère, recélant de bien surprenantes installations. Un véritable cabinet de lévité -comprenez l’anti gravité-, pensée par sa compagnie Sans Gravité qui, le soir venu au Mucem, jonglait avec des balles retorses, dont certaines décidaient de monter vers le ciel au lieu de se résoudre à se laisser chuter… Un magicien joué par ses objets, des installations qui troublent les sens de manière autonome, tel est le credo de la magie nouvelle, visant à distiller l’émotion magique en représentant l’impossible au cœur de formes artistiques variées et d’écritures contemporaines. Certaines œuvres exposées sont ténues, délicates, poétiques : Neptunia, une plante qui se flétrit et renaît à vue d’œil, incarne le fantasme de tout humain observant le cycle des végétaux ! Imaginée par le talentueux Antoine Terrieux de la Cie Blizzard Concept, Neptunia deviendra personnage d’un spectacle en cours de création (Lazare merveilleux). Car la plupart de ces magiciens peuvent désormais prétendre à toucher au spectacle vivant, comme aux installations plastiques. C’est le cas de la Cie 14:20, accueillie du 29 au 31 janvier à la Criée avec Wade in the water, et dont les œuvres présentées à la Friche flirtent avec le domaine des sciences et croyances : Impressions, matérialisation de l’empreinte laissée par le mouvement d’un corps, en écho aux recherches menées par l’anthropologue Valentine Losseau autour des Mayas Lacandons ; Cercle de Brocken, reproduction d’un phénomène météorologique très rare… C’est aussi le cas d’Etienne Saglio, dont les envoûtantes pièces accueillies à la Friche distillent une inquiétante étrangeté, marque de fabrique de l’artiste. Ainsi, l’étonnant spectre de son Projet fantôme rappellera des souvenirs aux spectateurs de Limbes, accueilli au Merlan en 2015. Il est à noter que l’une des incarnations de la magie nouvelle est en cours de développement : Etienne Saglio, Antoine Terrieux, ou la compagnie marseillaise Microfocus investissent désormais l’espace public, pour que la magie surprenne le passant dans son quotidien. À voir lors de la BIAC 2021 ?

JULIE BORDENAVE
Janvier 2019

La Soirée magique se tenait le 12 janvier au Mucem, Marseille
L’exposition Traversée des apparences se visite jusqu’au 24 février à la Friche Belle de Mai, Marseille

Photo : Soire magique, Vibrations, Cie 14 20 c Clément Debailleul


La Friche
41 rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 95
http://www.lafriche.org/


Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org