La Madrugada de Mandy Lerouge disponible le 27 novembre

La MadrugadaVu par Zibeline

• 27 novembre 2020 •
La Madrugada de Mandy Lerouge disponible le 27 novembre - Zibeline

Le CD de Mandy Lerouge, La Madrugada sort enfin ! Un voyage s’offre dans l’Argentine nordique où la chanteuse a suivi Gauchos et musiques traditionnelles choisissant les meilleurs guides, Atahualpa Yupanqui et surtout Mercédes Sosa. La vie rurale nourrit ce répertoire, on croise le cueilleur de coton, El Cosechero de Mercédes Sosa, qui, venu de la région de Corrientes, « chante ses espoirs » alors que « gémit un lent chamamé », qui accompagne le Peoncito de Estancia… L’initiation se conquiert par la marche, arpente à longues foulées les terres où naissent les chants, le « marcheur » d’Atahualpa Yupanqui, « largue ses couplets au vent » dans la Chacarera de las piedras, tandis que luit la Romance de la luna Tucuma et que les terres sablonneuses offrent leurs reliefs incertains avec La Arenosa. On se hâte dans la province de Buenos Aires pour la danse hors du temps de la Zamba para no morir, extase immobile, avant de se rendre à Tilcara, village de la province de Jujuy, pour une évocation instrumentale de l’Altiplano. La profondeur de La Noche (où la voix de Melingo répond puis se mêle aux couplets de Mandy en un chant intime) précède Un escandalo cualquiera qui s’ouvre en un subtil tango avec la contrebasse de Felipe Nicholls que reprennent les percussions de Javier Estrella et le piano jazzy de Lalo Zanelli (aussi aux voix additionnelles et aux arrangements), déployant de larges et oniriques espaces que le violoncelle de Vincent Ségal ourle de ses notes fluides. La voix de la chanteuse sait se glisser dans tous les tempi avec une délicate élégance, se pose, étirée en arc-en-ciel, sur la Zamba de Lozano qu’amorce un superbe prélude au piano, apporte les orbes d’une mélodie sur les percussions initiales de Entre a mi pago sin golpear. Un parfum d’innocence première enveloppe le dernier passage, El Boyero (le bouvier), grâce à un chant d’oiseau, pureté des débuts d’un monde. Une ode à la simplicité. Un petit bijou.

MARYVONNE COLOMBANI
Novembre 2020

La Madrugada
Mandy Lerouge
production Le Fil Rouge, Label Management WTPL / Art Trouble, réalisé par Vincent Ségal, distribution Pias / Believe, sortira le 27 novembre (15 €)

Photographie : Mandy Lerouge © Anne-Laure Etienne