Vu par Zibeline

Avec Finding the silence, la Compagnie circassienne Casus offre une pièce qui allie les forces et la grâce de chacun

La force au service de la grâce

• 4 novembre 2014 •
Avec Finding the silence, la Compagnie circassienne Casus offre une pièce qui allie les forces et la grâce de chacun - Zibeline

Sur la scène que baigne une lumière tamisée, des corps à peine dessinés effectuent des enchaînements, lents, silencieux. Puis le un devient deux, et sans que l’on y prenne garde les mouvements les relient les uns aux autres, dans une fluidité qui paraît simple. Effleurements, touchers, regards… tout commence par une belle sensualité qui ne quittera plus les quatre artistes circassiens australiens de la Cie Casus Emma Sergent, Lachlan McAulay, Jesse Scott et Vincent Van Berkel (en remplacement de Natano Fa’anana blessé)-, et qui dessine une osmose des corps et des esprits sans cesse reliés, dans une confiance totale. C’est la condition ultime pour créer et équilibrer des figures que la raison ne saisit pas de premier abord ; seule la vue permet de se rendre compte que les appuis sont fragiles bien qu’assurés, que les forces de chacun permettent une redistribution collective de l’énergie qui va dynamiser des portés impossibles. Et qui font de chacun des agrès, au service des autres. Leur concentration devient alors la nôtre, le temps semble suspendu, les corps ne semblent plus rien peser. C’est la magie de ce spectacle qui allie les forces et la grâce de chacun, à la recherche de gestes époustouflants.

DOMINIQUE MARÇON
Novembre 2014

Finding the silence a été donné au Théâtre de l’Olivier, Istres, le 4 novembre

photo : © Fen Lan Chuang


Théâtre de l’Olivier
Avenue Léon Blum
13800 Istres
04 42 56 48 48
http://www.scenesetcines.fr/